Dans cette revue de presse du mercredi 6 février nous aborderons : la propagation de la peste porcine, l’interdiction pour un journaliste d’aller au Yémen, et, l’atterrissage imminent de la sonde Hayabusa 2.

Nouveau cas de peste porcine

En septembre 2018, le premier cas d’infection de peste porcine en 26 ans a été corroboré dans le département de Gifu. Le 06 février 2019, la confirmation d’un nouveau cas entraine l’abattage de porcs malades dans une ferme de Toyota, dans le département d’Aichi. D’après les experts, la maladie a probablement été transmise par des sangliers. « Nous sommes confrontés à une situation extrêmement grave. Nous devons empêcher toute propagation de l’infection par tous les moyens », a déclaré le ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, Takamori Yoshikawa. Son ministère a annoncé la mise en œuvre de mesures de prévention supplémentaires, telles que l’assistance financière aux efforts des gouvernements locaux pour éviter la propagation de la maladie.

Un journaliste japonais interdit d’aller au Yémen

Kosuke Tsuneoka, journaliste indépendant vétéran de 49 ans, a déclaré aux médias avoir été arrêté par des agents de l’immigration à l’aéroport de Haneda, à Tôkyô, le 2 février dernier. Le ministre des Affaires étrangères Tarô Kôno a confirmer mardi que le gouvernement avait donné l’ordre à « un ressortissant japonais » de rendre son passeporte à l’aéroport de Haneda. Cette décision fait suite à l’exécution de deux citoyens japonais, le correspondant de guerre Kenji Goto et son collègue Haruna Yukawa, par des extrémistes islamistes en Syrie, en 2015. Cela devrait relancer le débat sur l’envoi de journalistes en zone de guerre qui avait fait parlé avec le retour, l’année dernière, de l’otage Jumpei Yasuda.

La sonde Hayabusa 2 tentera d’atterrir sur l’astéroïde Ryugu

En octobre 2018, l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA) avait reporté l’atterrissage de Hayabusa 2 en raison des mauvaises conditions de surface sur l’astéroïde. Aujourd’hui, la JAXA a déclaré que la sonde Hayabusa 2 devrait atterrir le 22 février prochain. Sa mission est de récolter des données et des échantillons tels que des roches et du sable de la surface de l’astéroïde Ryugu, grâce à des marqueurs cibles précédemment définis. Elle devrait quitter l’astéroïde vers la fin de 2019 et revenir sur Terre à la fin de l’année 2020.