{{En novembre 2004, Libération consacre un article aux suicides collectifs au Japon. On apprend que le phénomène ne cesse d’augmenter. Le retard dans la sortie d’un jeu vidéo aurait même provoqué le suicide de 147 otakus, des fans de jeux vidéo…}}

Trois semaine plus tard, c’est France 2 qui s’empare du sujet avec une enquête réalisée dans une salle de jeu au Japon.

Le journaliste y révèle que les jeunes se sont suicidés en avalant des poches de silicone. L’information fait bondir les rédacteurs d’un journal de jeux vidéo : ce sont eux qui avaient totalement fantasmé cette information…

[Source: France-info.fr->http://www.france-info.com/chroniques-le-vrai-du-faux-2010-08-20-les-suicides-collectifs-au-japon-477985-14-17.html#]

La vidéo pour ceux qui n’auraient suivi cette affaire.


Suicide au Japon

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentSi l’Inde redémarre des essais nucléaires, le Japon cessera sa coopération nucléaire avec ce pays
Article suivantAir France-KLM: nouveau vol Paris-Tokyo Haneda