Victoria-Lynn Gomez a 14 ans. Depuis son plus jeune âge, elle s’exerce à la photo. Aidée par un professeur, elle consacre tout son temps libre à la réalisation d’un manga depuis un an.

PAR MÉLANIE HOCHART

[email protected] Un concours de circonstances. C’est ainsi qu’Élizabeth, la maman, explique ce qui arrive à sa fille : « Éric Barsby et moi enseignions à l’école du Phare. Quand il est parti à l’Esplanade, je l’ai suivi, ma fille aussi. Éric est un passionné de photo. Il m’a sollicitée pour poser avec des serpents. Victoria-Lynn s’en est chargée. C’est ainsi qu’est née la complicité qui les unit. » Éric Barsby confie à la jeune fille un appareil photo, ses clichés s’avèrent excellents. Victoria-Lynn est alors en CM1. « Quand on a un don, il faut le révéler », lance-t-il. Infographie, photographie… l’autodidacte lui transmet son savoir. De nombreux concours et expositions photos s’ensuivent. Victoria-Lynn rafle de nombreux prix nationaux.

La jeune fille grandit, commence à s’intéresser aux mangas il y a deux ans. « Elle décalquait le manga pour avoir le dessin, raconte Élizabeth, puis elle s’est mise à dessiner. »
Tout son temps libre

Éric Barsby décide de l’aider dans sa tâche. « J’avais observé qu’elle dessinait beaucoup. Et nous nous sommes lancés dans l’aventure, pour viser la publication. » Il se renseigne sur les bases du manga. Victoria-Lynn, elle, réalise scénario et illustrations.

Depuis l’année dernière, la demoiselle se partage entre sa classe de quatrième à l’institut Jeanne-d’Arc et son manga. Elle travaille d’arrache-pied et y consacre tout son temps libre, le mercredi après-midi et le samedi. « Ça représente pas moins de six à sept heures de travail par semaine », précise Éric Barsby. Plus de temps à consacrer au piano, instrument dont elle jouait !

Glénat, grand éditeur français de mangas, a été contacté et se dit intéressé, il est prêt à découvrir l’ouvrage. Et l’histoire justement ? « Un monde de rêve et un autre de cauchemar cohabitent, raconte timidement Victoria-Lynn. Une personne a essayé d’inverser les deux mondes, par vengeance. Deux élus de 13 ans vont veiller à remettre les mondes à leur place. » Et Élizabeth de préciser : « Une des bases du manga consiste à confronter le bien et le mal dans le monde actuel, sans oublier la magie. » Également écrivain de livres pour enfants, le professeur a sollicité Victoria-Lynn pour illustrer l’une de ses oeuvres, qui a été publiée en Chine.

Désormais, les deux compères apprennent le Japonais. Avec pour idée de lancer leurs futurs mangas au Japon. De la civilisation japonaise sera d’ailleurs intégrée à l’ouvrage en cours. Éric Barsby reste professeur avant tout !

En parallèle, Victoria-Lynn poursuit la photo et a même été publiée dans Photofan, magazine qui présente des clichés de professionnels et d’amateurs. Et plus tard ? « J’aimerais entrer à Eurasiam après le bac, une école de manga à Paris. » En attendant, Victoria-Lynn en est à sa 37e page sur un peu plus de 200… « Avec Éric, quand c’est naturel, ça devient professionnel », termine Élizabeth, en souriant. •

Le site de Victoria-Lynn : www.mondiamanga.com

www.lavoixdunord.fr

Ps : Ecole de manga à Paris : http://www.eurasiam.com/

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentBoxe : Kengo Nagashima face à Yusuke Kobori
Article suivantSalon Paris Manga les 13 et 14 septembre 2008 – Paris Espace Champerret

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.