Dans la revue de presse du vendredi 29 juin, nous allons aborder : la Chambre des conseillers qui projette de renforcer la protection des travailleurs, la baisse du chômage causée par un manque de travailleurs sur l’Archipel, les risques encourus en raison de fortes pluies à Nagasaki et l’histoire pleine d’optimisme d’une écolière de primaire contre le harcèlement scolaire.

Le projet de réforme de la Diète plafonne les heures supplémentaires et lève les limites horaires pour les professionnels.

La Chambre des conseillers a fait passer un ensemble de réformes du style du travail. L’ensemble est composé de huit règles qui renforcent la protection des travailleurs, dont l’introduction de plafonds pour les heures supplémentaires ainsi que le principe de même salaire pour le même travail qui permettrait de bannir la discrimination entre salariés à temps plein et à temps partiel. Il est aussi question de lever les limites horaires pour certains professionnels en échange de la mise en place de 104 jours de congé par an. L’opposition a notamment critiqué le projet de plafonnement des heures supplémentaires qui autoriserait 100 heures supplémentaires par mois. Or il a été admis par le corps médical que la limite pour ne pas risquer la mort par surmenage était de 80 heures.

Une forte baisse du chômage et des travailleurs japonais

Le taux de chômage au Japon a chuté pour arriver à 2,2%, un chiffre qui n’avait pas été atteint depuis plus de 25 ans. Bien que ce taux présage que les conditions du marché du travail s’améliorent, il est en réalité dû au grand manque de travailleurs sur l’Archipel. En effet, la population japonaise est particulièrement vieillissante. Face à cette situation, l’administration d’Abe a validé un programme d’accueil de travailleurs étrangers, même peu qualifiés, plus tôt ce mois. Ce plan permettrait de concrétiser les perspectives de croissance de la troisième puissance économique mondiale.

Les habitants de Nagasaki confinés à cause de pluies torrentielles

Des pluies torrentielles se sont abattues sur Nagasaki ce 29 juin 2018. L’Observatoire météorologique de Nagasaki a relevé près de 110 millimètres de pluie par heure dans la ville de Minamishimabara. Face à ces chiffres, l’observatoire conseille fortement aux locaux de rester à l’intérieur. En effet, il y aurait un risque de coulées de boue, d’orages et d’inondations. La possibilité de vents violents et de tornades n’est pas écartée non plus. Tout l’ouest de l’Archipel serait touché et de fortes pluies sont aussi à prévoir dans la région de Shikoku. 

L’histoire d’une écolière japonaise qui a séché l’école en signe de protestation

Ses camarades de classe se faisaient brutaliser, cette écolière de primaire les a défendus, et elle s’est fait brutalisée à son tour. Elle décide alors de ne plus aller en cours pendant une semaine, mais l’histoire ne s’arrête pas là. La petite fille déclare à sa mère qu’elle n’est pas triste, mais qu’elle espère que son geste fasse réagir ses professeurs. Une fois à l’école secondaire, elle doit écrire une rédaction et décide de parler de son expérience. Sa rédaction est lue devant toute l’école dont fait alors partie le jeune harceleur de son école primaire. Un prix a finalement été décerné à sa rédaction qui fut lue lors d’un évènement rassemblant des membres du conseil scolaire local. Une belle histoire pour cette jeune écolière.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.