Dans la revue de presse de ce mardi 09 mars, nous aborderons : Le Japon va revoir les normes sur les niveaux de radioactivité dans les aliments, “J’en rêve encore » : souvenirs d’un volontaire du 11 mars 2011 et Mio Sugita gagne le vote pour le commentaire le plus sexiste.

Le japon va revoir les normes sur les niveaux de radioactivité dans les aliments

Le gouvernement prévoit de revoir les normes de sécurité concernant les niveaux de radioactivité dans les produits alimentaires. Rappelons que ces normes ont été fixées un an après l’accident de 2011 à la centrale nucléaire n°1 de Fukushima. Dans les tests effectués par le gouvernement, 99,94 % des résultats étaient dans la limite. Le ministère de la santé, du travail et de la protection sociale travaillera avec d’autres ministères et agences pour procéder à une vérification scientifique des normes. Concernant les producteurs et les consommateurs, les avis sont partagés. Certains affirment que des normes strictes sont le seul moyen de garantir la sécurité, et d’autres pensent que les inspections sont un gaspillage inutile de l’argent des contribuables.

J’en rêve encore » : Souvenirs d’un volontaire du 11 mars 2011

Du travail physique et de la distribution de fournitures à la collecte de fonds et à la sensibilisation, le 11 mars 2011 a incité d’innombrables personnes à agir. Environ 960 000 personnes, dont un certain nombre d’expatriés, se sont portées volontaires dans les départements les plus durement touchées au lendemain du tremblement de terre et du tsunami. Pour Nigel van der Grijspaarde, le fait de se voir offrir de la nourriture et des témoignages de reconnaissance des enfants après avoir passé des jours à aider les victimes l’a fortement impacté, même 10 ans après. « Ils essaient d’être positifs, ils ont perdu leur maison et ils vivent dans un gymnase, raconte-t-il en larmes, nous faisions un travail minuscule – et c’était trop, ils nous remerciaient.”

Mio Sugita gagne le vote du commentaire le plus sexiste

Femme politique japonaise et membre du Parti Libéral Démocrate , Mio Sugita, a été élu la personnalité politique qui a fait le commentaire le plus sexiste au cours de l’année. Le vote en ligne a été organisé lors de la Journée internationale de la femme par un groupe de professeurs d’université et d’autres personnes qui condamnent la discrimination sexuelle. Mio Sugita a déclaré, entre autre, que « les femmes peuvent mentir autant qu’elles veulent » sur la violence sexuelle. Cette remarque a été faite lors d’une réunion à huis clos des législateurs du Parti libéral démocrate. Après que cette remarque ait été divulguée aux médias, Mio Sugita a fait l’objet de nombreuses critiques. 

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentProlongation de l’état d’urgence | Vols illégaux | Ossements trouvés
Article suivantL’entrée aux JO de Tôkyô | Le parasports | Réactions allergiques au vaccin

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.