Dans la revue de presse de ce mercredi 18 novembre, nous aborderons : le coronavirus qui progresse, la réussite d’un intercepteur de missile, et enfin les abus dans une maison de retraite.

Record de cas

Le Japon a enregistré mercredi plus de 2 000 nouveaux cas de coronavirus, une première depuis le début de la pandémie, dans ce que les experts pensent être la troisième vague sur l’Archipel. La capitale a également vu son nombre de cas quotidiens atteindre un record, avec 493 nouvelles infections. Le précédent record à Tôkyô avait été enregistré le 1er août dernier avec 472 cas. Le gouvernement local devrait donc rapidement passé l’état d’alerte au niveau maximum.

Interception réussie

Le département américain de la Défense a déclaré mardi qu’il avait réussi à détruire une cible de missile balistique, tirée par un navire de la marine, à l’aide d’un intercepteur de missiles développé conjointement avec le Japon. Avec ce test, les États-Unis ont démontré qu’un navire Aegis équipé de l’intercepteur SM-3 pouvait « vaincre une cible de type missile balistique intercontinental » a déclaré le vice-amiral en chef de l’Agence de défense antimissile, Jon Hill.

Abus sur personnes âgées

22 employés d’une maison de retraite de la ville de Shoo, dans le département d’Okayama, à l’ouest du Japon, ont régulièrement attaché des cordes autour du ventre de 13 résidents. Selon certains travailleurs incriminés, il s’agissait de les empêcher de « retirer leurs couches ». Le gouvernement local a reconnu les abus et a prononcé des sanctions contre la société gestionnaire.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.