Dans la revue de presse de ce vendredi 31 mai, nous aborderons : les mesures visant à réduire les déchets plastiques avant le G20, puis les désaccords survenus lors de la réunion entre le Japon et la Russie et enfin l’augmentation des cyber patrouilles visant à réduire le nombre de suicides.

Nouvelle politique contre les déchets plastiques

Le gouvernement japonais a mis en place un ensemble de mesures pour réduire le flux de déchets plastiques dans l’océan. On retrouve la promotion du recyclage des bouteilles plastiques, la création de matériaux facilement décomposables et la lutte contre la pollution marine par les micro plastiques. Cette question écologique se posera certainement au cours du sommet du G20 qui se tiendra à Ôsaka à la fin du mois de juin. On estime que plus de 8 millions de tonnes de déchets plastiques sont déversés dans les océans chaque année.

La rencontre entre les représentants japonais et russe révèle un désaccord territorial

Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense du Japon et de la Russie se sont réunis jeudi à Tôkyô pour discuter des questions de sécurité régionale, révélant un désaccord entre les deux partis concernant des îles au large d’Hokkaidô. Chacun revendique la souveraineté de ces îles et accuse l’autre de renforcement militaire. Les deux pays ont néanmoins trouvé un accord sur la pression à mettre en place pour la dénucléarisation de la Corée du Nord. Les dirigeants japonais et russe se réuniront lors du sommet du G20.

Augmentation des cyber patrouilles pour contrer les incitations aux suicides

Les services de police japonais renforcent leurs cyber patrouilles pour lutter contre la quantité croissante d’informations en ligne qui encouragent les gens à se suicider. Un cas s’est produit en 2017 où un homme a contacté via Twitter des personnes qui avaient exprimé des souhaits suicidaires, offrant de les aider à mourir. En coopération avec les entreprises de surveillance, les fournisseurs du service Internet et des psychothérapeutes, tout est mis en place pour venir en aide à ces personnes.