Dans la revue de presse de ce mercredi 1er juillet, nous aborderons : le risque élevé d’éruption du volcan Sakurajima, la levée des restrictions sur les déplacements entre le Japon et l’Union Européenne, et l’augmentation du soutien envers la légalisation du mariage homosexuel par l’opinion public japonaise.

Risque d’éruption du Sakurajima

L’Agence météorologique japonaise craint une importante éruption du volcan Sakurajima, d’après de récentes analyses publiées mardi. Le volcan se situe dans le département de Kagoshima, sur une presqu’île dont un pan la connecte à la ville du même nom. La fréquence des éruptions du mont Minamidake, l’un des sommets du volcan, est à la baisse, tandis que le volume de cendres volcaniques reste inchangé, laissant craindre une prochaine éruption plus importante que celles habituelles. Un avertissement de niveau 3 a été lancé, conseillant de ne pas s’approcher du cratère. Lors des dernières éruptions, le 9 mai ou encore le 8 novembre 2019, des fumées s’étaient élevées jusqu’à 4 200 mètres, entrainant l’annulation de plusieurs vols en provenance et à destination de l’aéroport de Kagoshima.

Levée des restrictions sur les déplacements entre le Japon et l’Union Européenne

À partir du mercredi 1er juillet 2020, les déplacements vers 14 pays*, dont le Japon, seront désormais possibles malgré la crise sanitaire actuelle. Cette levée concerne principalement les pays faisant preuve d’un niveau actuel de contamination similaire ou inférieur au nôtre. Elle a sûrement pour objectif de revitaliser l’économie, durement touché par la crise, en marge des vacances d’été. Le Japon interdit toujours d’entrée 130 pays, dont ceux de l’Union Européenne, mais a annoncé une possible réduction ou suppression de certaines interdictions suite à cette annonce.

*Les 14 pays vers et/ou en provenance desquels les déplacements sont désormais possibles inclus : Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Serbie et Uruguay.

Opinion public sur le mariage homosexuel au Japon

En juin dernier, une loi visant à légaliser le mariage pour tous au Japon a été refusée, étant jugée anti-constitutionnel d’après l’article 24 de la Constitution. Aujourd’hui, les couples homosexuels ont peur des conséquences pour leur partenaire en cas de décès des suites du COVID. Une étude menée par Dentsu d’octobre 2018 montre pourtant que près de 80% des Japonais de 20 à 59 ans sont favorables au mariage homosexuel. Le 14 février dernier, 13 couples ont porté plainte contre le gouvernement japonais pour non respect de leur droit constitutionnel à l’égalité.

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.