Dans cette revue de presse du lundi 22 octobre, nous aborderons : la visite de Shinzô Abe en Chine, la reprise des visites des flottes chinoises et japonaises et les Japonais ne peuvent pas consommer de marijuana au Canada.

Shinzô Abe en Chine

Le premier ministre japonais Shinzô Abe se rendra en Chine ce jeudi pour une visite de trois jours. Il sera notamment accompagné de près de 500 dirigeants d’industrie et autres hommes d’affaires. Le problème des droits de douane américains sera bien sûr au centre des discussions puisqu’il pénalise les deux économie. L’autre sujet qui sera très certainement abordé est la Corée du Nord et les enlèvements de ressortissants japonais, sujet important pour Shinzô Abe.

Reprise des visites de flottes

À l’occasion de sa visite en Chine, Abe devrait également rencontrer son homologue chinois Li Keqiang. Les deux hommes devraient se mettre d’accord pour reprendre les visites des flottes chinoises et japonaises qui ont cessé en 2011 suite à un regain de tension. La première pourrait avoir avoir lieu dans un an environ avec l’invitation d’un navire chinois à une revue de flotte organisée par les forces maritimes d’autodéfense.

Pas de marijuana pour les Japonais

Alors que le Canada a légalisé la consommation récréative de marijuana, le consulat du Japon de Vancouver et le consulat général de Toronto mettent en garde leurs ressortissants. En effet, ils signalent que la loi sur le contrôle du cannabis peut également s’appliquer pour des actions commises à l’étranger. Mais dans la réalité, des poursuites sont très peu probables à part en cas d’extradition. Le Japon applique des règles strictes en matière de stupéfiants mais essaie également de favoriser la prévention en mettant en place un nouveau programme pour les personnes condamnées à du sursis dans des affaires de drogues.