Le gouvernement a rédigé une loi pour réguler le tabagisme passif ce qui interdirait l’utilisation de la cigarette essentiellement dans tous les espaces publics. Cependant la loi reste floue quant aux exceptions possibles de la réglementation concernant les petits restaurants.

Le gouvernement avait initialement prévu de soumettre un projet de loi pertinent pour réviser la loi sur la promotion de la santé à la précédente session de la Diète qui a pris fin en juin. Cette initiative s’est soldée par un échec en raison de la discorde entre le ministère de la Santé et le Parti libéral démocratique au pouvoir. En effet, aucun terrain d’entente n’a été trouvé concernant le champ d’application de cette loi interdisant de fumer dans les lieux publics notamment les restaurants.

Le ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être a insisté pour que le tabagisme à l’intérieur des restaurants soit essentiellement interdit dans tous les restaurants, à l’exclusion des petits bars et autres établissements d’une superficie de 30 mètres carrés, tandis que le PLD est en faveur d’une réglementation plus « légère ». En effet, le gouvernement et le PDL ont été fortement mis sous pression par les industries du tabac et des restaurants, qui ont exprimé des réserves au sujet de mesures antitabac plus strictes. Le PDL, dirigé par le Premier ministre Shinzô Abe, soutient une loi qui permettrait de fumer à l’intérieur des restaurants d’une superficie allant jusqu’à 150 mètres carrés. À condition tout de même que le restaurant informe le client (par une signalétique) que le tabagisme y est autorisé ou qu’il est seulement autorisé dans une zone distincte de l’établissement.