La Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco, va envoyer du personnel dans le bâtiment du réacteur numéro 3 pour tenter de mettre en place un système d’injection d’azote destiné à éviter une explosion de l’hydrogène.

Jusque-là, Tepco avait recours à un robot équipé d’une caméra. Mercredi, ce robot est entré dans le bâtiment pour déterminer s’il pouvait réaliser les connexions des tuyaux permettant l’injection d’azote dans l’enceinte de confinement. Mais le robot n’a pas pu atteindre la zone des travaux.

L’entreprise a donc décidé d’envoyer des travailleurs dans le bâtiment, avec l’espoir de commencer les injections d’azote d’ici au 17 juillet, conformément au calendrier qu’elle s’est fixée. Mais la perspective de réalisation de cet objectif reste douteuse, notamment parce que le travail des techniciens pourrait être perturbé par les hauts niveaux de radiation dans le bâtiment.

Or la stabilisation des opérations de refroidissement et la suppression du risque d’explosion d’hydrogène sont les conditions premières à la reprise de contrôle de la centrale.

©2011 – NHK World Service Français – Article original
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentNaoto Kan s’excuse au sujet des tests de résistance
Article suivantOCDE: Rintaro Tamaki nommé Secrétaire général adjoint

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.