Le premier ministre japonais Naoto Kan a présenté ses excuses pour avoir provoqué une certaine confusion au sein des municipalités abritant des centrales nucléaires, en annonçant de nouveaux contrôles de la sécurité de tous les réacteurs.

Vendredi, en conseil des ministres, M. Kan a admis qu’il avait tardé à donner des instructions sur les tests de résistance et qu’il en assumait la responsabilité. Ces tests ont été annoncés mercredi. Ils ont pour objectifs de déterminer la résistance des installations nucléaires aux séismes et aux tsunamis.

Le président de la Commission nationale de sûreté publique, Kansei Nakano, a demandé à M. Kan et à son ministre de l’Industrie Banri Kaieda de se mettre d’accord sur des critères de relance des réacteurs nucléaires à l’arrêt.

Après la rencontre, le porte-parole du gouvernement Yukio Edano a déclaré que le gouvernement travaillait à une finalisation rapide d’une politique à ce sujet.

© 2011 – NHK World Service Français – Article original
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentDelta Air Lines suspend de nouveau le Detroit – Tokyo Haneda
Article suivantTepco va envoyer des techniciens dans le réacteur 3 de Fukushima

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.