Le Japon va procéder à des « tests de résistance » sur l’ensemble de ses centrales nucléaires, a annoncé mercredi le ministre de l’Economie. Il entend ainsi vérifier leur sûreté après l’accident de Fukushima.

Depuis qu’un raz-de-marée géant a entraîné d’importants fuites radioactives à la centrale Fukushima Daiichi, les autorités locales des différentes régions du Japon hébergeant des réacteurs s’inquiètent de la sécurité des installations.

Aucun des réacteurs stoppés pour maintenance depuis l’accident du 11 mars n’a pu redémarrer à cause de cette anxiété, ce qui a drastiquement réduit la production d’électricité des compagnies nippones.

Avant la catastrophe du Tohoku (nord-est), l’exploitation de l’énergie nucléaire représentait près de 30% de la production de courant au Japon, une proportion nettement plus réduite aujourd’hui alors que seuls 19 réacteurs sont exploités sur 54.

Economies d’énergie

Les autorités ont imposé aux entreprises et aux administrations de réduire de 15% leur utilisation d’électricité dans les régions de la mégapole de Tokyo et du Tohoku, afin d’éviter que les tensions sur le réseau n’entraînent des coupures de courant, voire un black-out total.

Cet ordre vaut pour tout l’été, une période connaissant souvent des pics de consommation dus au fonctionnement des climatiseurs. Les clients se sont aussi vus conseiller d’économiser l’énergie dans le reste du Japon.

© 2011 – Romandie.com (ats / 06.07.2011 07h16)
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentUn Japonais infirme au sommet du Mont-Saint-Michel grâce à un robot
Article suivantUn ministre justifie des paroles blessantes… par son groupe sanguin

1 COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.