L’ancien ministre japonais de la Reconstruction Ryu Matsumoto, contraint à la démission après avoir tenu des propos blessants pour les victimes du séisme du 11 mars, a justifié sa conduite par le type de son groupe sanguin.

«Je suis du groupe sanguin B ce qui signifie que je peux être irritable et impétueux», a-t-il déclaré mardi, après sa démission. «Ma femme m’a dit de le faire remarquer. Je pense que je dois me pencher sur cette question.»

Pas d’aide aux communautés sans projets

Ryu Matsumoto exploite une croyance répandue au Japon selon laquelle le groupe sanguin permet de déterminer la personnalité d’une personne. De nombreux Japonais pensent en effet que leur groupe sanguin peut prédire les succès amoureux ou la réussite professionnelle.

En visite dimanche dans les régions touchées par la catastrophe,Ryu Matsumoto avait déclaré au gouverneur de la préfecture de Miyagi, Yoshihiro Murai, que le gouvernement ne viendrait pas en aide aux communautés qui ne présentent pas de projets.

Devant des caméras de télévision, il avait reproché à Murai de l’avoir fait attendre, puis avait exigé des journalistes qu’ils ne diffusent pas leur vif échange, avertissant que leurs chaînes en pâtiraient si elles le faisaient.

© 2011 – 20 minutes.fr avec Reuters – Article original
close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.