Les préparatifs sont en cours pour injecter d’ici le 17 juillet de l’azote dans le réacteur numéro trois de la centrale de Fukushima.

La Compagnie d’électricité de Tokyo, Tepco, voulait mettre en place des systèmes d’injection d’azote dans les réacteurs 1, 2 et 3 avant cette date afin de limiter les risques d’explosion d’hydrogène.

Mais de hauts niveaux de radiation sur le sol du bâtiment du réacteur 3, consécutifs aux dépôts de poussière contaminée au moment de l’explosion de mars, ont retardé le début des travaux.

L’entreprise a commencé vendredi à nettoyer le sol à l’aide d’un robot. Mais, malgré une baisse observée à 9 des 16 points de mesure, les niveaux de radiation continuaient d’évoluer entre 50 et 186 millisieverts par heure samedi. Tepco a décidé dimanche de couvrir le sol de plaques d’acier pour réduire les niveaux de radiation de deux tiers.

© 2011 – NHK World service Français – Article original

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentRenforcement des digues de la centrale de Fukushima
Article suivantUn nouveau système d’alerte aux catastrophes naturelles

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.