Dans cette revue de presse du mercredi 22 août, nous aborderons : l’accès au plus grand marché de poisson du monde limité, la mise en garde contre une épidémie de rougeole, des robots pour apprendre l’anglais dans les classes ainsi que la main verte de certaines entreprises.

Le marché au poisson de Tsukiji va fermer pour le public

Ouvert en 1935, le marché au poisson de Tsukiji est le plus grand et le plus réputé au monde. Prisé des grands chefs sushis en particulier pour ses ventes de thons, il est également devenu une attraction au yeux des touristes venu du monde entier pour en parcourir les allées. Mais sa visite va être impossible à partir de septembre car l’instance va se préparer à déménager le 11 octobre à Toyosu, situé à quarante-cinq minutes à pied à l’est de Tsukiji.

Une épidémie de rougeole émerge à Kantô

L’Institut national des maladies infectieuses a appelé la population à se vacciner contre la rougeole après que le nombre de patients atteints de la rougeole ai commencé à monter en flèche à la fin juillet, en particulier dans les départements de Chiba et de Tôkyô. Cent-trente-neuf cas ont été déclarés au Japon cette année entre le premier janvier et le douze août contre quatre-vingt-treize pour l’ensemble de 2017. La maladie s’avère particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes et pourrait causer des problèmes pour les futurs bébés.

L’intelligence artificiel aidera les professeurs dans les cours d’anglais

Le projet du ministère de l’éducation est simple; améliorer les compétences en anglais des jeunes japonais. Pour ce faire, 250 millions de yens seront investis dans 500 robots pourvu d’une intelligence artificielle, et totalement bilingues, qui seront déployés dans les classes l’année prochaine. Capable par exemple de corriger la prononciation des mots, ces robots agiront dans les cours d’anglais qui sont actuellement obligatoires pour les étudiants japonais âgés de 12 à 15 ans, mais également aux enfants de l’école primaire à partir de 2020.

Des entreprises japonaises s’intègrent à la biodiversité

Afin de préserver les écosystèmes voisins, de plus en plus de fabricants japonais créent des zones vertes dans leurs usines qui deviennent progressivement des aires de repos pour les oiseaux et les insectes. C’est le cas de Mitsubishi Electric Corp qui a dédié une parcelle de ses locaux de Shizuoka à un jardin permettant par exemple aux oiseaux de faire un arrêt entre deux satoyama (forêts à proximité des zones peuplés).

 

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLa culture japonaise à Toulouse avec Japan Natsu
Article suivantDéfenses anti-terroristes | Prévention au suicide | Un officiel accusé d’harcèlement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.