Dans la revue de presse de ce lundi 26 août, nous aborderons : pas de bilan pour le sommet du G7, puis la ville de Kamikatsu a atteint 81% de son objectif zéro déchet, et enfin le Japon opposé à la protection de requins en voie de disparition.

Un G7 sans conclusion

Ce lundi 26 août marque le dernier jour du sommet du G7 à Biarritz en France.  Aujourd’hui, les dirigeants des sept pays industrialisés doivent aborder les questions des manifestations à Hong-Kong et des tirs à répétition de missiles de la Corée du Nord dans la mer du Japon. Les deux jours précédents, les dirigeants ont également échangé sur l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien et la question du retour de la Russie dans le groupe. Emmanuel Macron a annoncé que pour la première fois en 44 ans d’existence du groupe, aucun communiqué post-sommet ne serait publié.

Objectif zéro déchet pour 2020

La ville de Kamikatsu fut la première commune du Japon à lancer une politique « zéro déchet », en 2003. Aujourd’hui elle a atteint un taux de recyclage de 81%, car les habitants trient en 45 catégories. Les déchets sont ensuite, pour la plupart, revendus à des entreprises qui ont besoin de matière première. Cette ville montre donc qu’il est possible de ne pas asphyxier la planète, en arrêtant les incinérations et l’enfouissement des déchets, avec simplement de la volonté et des dirigeants prêts à faire fonctionner une ville de manière durable.

Le Japon ne veut pas protéger les requins

Dimanche 25 août, plusieurs pays se sont rassemblés à Genève pour la Conférence mondiale sur la vie sauvage (lCITES) afin de protéger plusieurs espèces de requins en voie de disparition. En proie à la pêche commerciale, plusieurs pays dont le Japon se sont opposés aux propositions de protection de 18 types de requins. Un représentant du ministère japonais de l’Agriculture, des Forêts et et de la Pêche a déclaré que « le Japon était fortement dépendant des ressources marines depuis l’Antiquité […] il est très important d’utiliser de manière durable toutes ces richesses marines ».