6 mois après l’exécution du journaliste Kenji Gotô et de Haruna Yukawa par des membres de l’État Islamique, un autre reporter japonais a probablement été enlevé en Syrie.

Photo de profil Facebook de Jumpei Yasuda
Photo de profil Facebook de Jumpei Yasuda

 

Jumpei Yasuda, un journaliste freelance japonais, en reportage en Syrie, n’a pas donné signe de vie depuis le 20 juin.  Le ministre des Affaires étrangères, Fumio Kishida a fait savoir qu’il n’avait reçu aucune information à son sujet jusqu’à maintenant, laissant également entendre qu’aucune déclaration d’enlèvement n’aurait été émise.

Proche de Kenji Gotô, un des deux otages japonais décapités en janvier 2015, Jumpei Yasuda a toujours affirmé que la mort tragique de son ami n’altérerait en rien ses activités de reporter.  Très présent sur les réseaux sociaux, son activité s’est brutalement interrompue le 20 juin. Le dernier message connu du journaliste japonais est un tweet évoquant le fait qu’il rencontrait sur place, une « sérieuse opposition » à l’encontre de son reportage en Syrie. Il avait également dénoncé des conditions  de travail « terribles » pour les journalistes chargés de traiter le conflit. En prenant en compte ces éléments, nombre de ses collègues craignent qu’il n’ait été enlevé, et aucun ne souhaite revivre la situation de janvier 2015.

En effet, le Japon reste marqué par les évènements de ce début d’année, et des mesures contraignantes concernant l’envoi de reporters en Syrie ont été mises en place. Malgré tout, certains journalistes comme Jumpei Yasuda, n’hésitent pas à parcourir ces zones de guerre, propices aux prises d’otage, avec comme principal credo, le désir d’informer.

En attente de nouvelles, le ministère des Affaires étrangères a donc fortement recommandé aux expatriés japonais en Syrie d’évacuer le pays, ou du moins de recourir à la plus extrême vigilance.

Hugo Pelet – source : The Japan Times

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentA la recherche des restes du cuirassé Yamato ?
Article suivantUn web documentaire sur les Hibakusha

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.