Alors qu’une frégate chinoise avait déjà pénétré les eaux contigües japonaises au niveau des îles Senkaku la semaine précédente, la Chine a cette fois-ci envoyé un navire de reconnaissance directement dans les eaux territoriales de l’archipel.

La marine chinoise est de plus en plus active dans la mer de Chine Orientale (© United States Navy, Photographer's Mate 2nd Class Nathanael T. Miller)
La marine chinoise est de plus en plus active dans la mer de Chine Orientale (© United States Navy, Photographer’s Mate 2nd Class Nathanael T. Miller)

Le ministère de la Défense a annoncé le 15 juin qu’un navire de reconnaissance de la marine chinoise était brièvement entré dans les eaux territoriales japonaises dans la matinée, au large de la préfecture de Kagoshima. Hiroshige Sekô, Secrétaire général adjoint du Cabinet, a déclaré que « le navire a été repéré par un avion de patrouille vers 3h30 heure locale et est parti vers 5 heures ».

« Le gouvernement continuera à prendre toutes les mesures possibles d’alerte et de surveillance de nos eaux territoriales et de notre espace aérien », a déclaré Sekô au cours d’une conférence de presse.

Localisation des îles Senkaku/daiyou (en rouge).
Localisation des îles Senkaku/Diaoyu (en rouge).

C’est la deuxième fois qu’un navire de guerre chinois entre dans les eaux territoriales japonaises : un sous-marin à propulsion nucléaire l’avait déjà fait en 2004. En décembre 2012, c’est un avion appartenant à une des administrations du gouvernement chinois qui avait alors pénétré l’espace aérien japonais près des îles Senkaku, contestée par la Chine qui les appelle « îles Diaoyu ».

La semaine dernière, une frégate chinoise avait pénétré les eaux contigües de l’archipel dans la mer de Chine de l’Est, zone très disputée par les deux pays. Cela avait déjà créé de fortes tensions.

Le gouvernement japonais a exprimé sa préoccupation auprès de l’ambassade de Chine au Japon. Un fonctionnaire de haut-rang du ministère japonais de la Défense a affiché son exaspération : « Il nous reste encore à trouver des moyens efficaces pour soumettre la Chine aux règles internationales ».

Nathalie Arnoux – sources : The Japan News, Asahi Shimbun

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.