Dans cette revue de presse du lundi 30 juillet, nous aborderons : l’entrée dans le livre des records du Typhon n°12, le feu vert pour une méthode innovante du traitement de Parkinson, la disparition d’un homme dans une rivière ainsi qu’un stationnement illégal qui va coûter très cher.

Une première dans l’histoire des typhons japonais

Depuis 1951, date à laquelle l’agence météorologique nippone a commencé à enregistré les  records, c’est la première fois qu’un typhon a traversé l’archipel d’est en ouest. En effet, après être arrivé du sud le typhon n°12 a rencontré un système à basse pression à l’est du japon qui l’a fait voyagé dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, jusqu’à traverser   Kyûshû où il aurait fait 24 blessés

Le test clinique d’une nouvelle méthode de traitement de  Parkinson prêt à commencer

Après avoir terminé les travaux préparatoires, l’université de Kyôto a eu le feu vert de la part du gouvernement pour un essai clinique d’une nouvelle méthode de lutte contre la maladie de Parkinson. La manoeuvre consiste à une greffe de cellules souches pluripotentes induites (obtenues grâce à des donneurs de cellules) directement dans le cerveau afin de libérer de la dopamine, substance manquante aux personnes atteint de la maladie alors qu’elle permet de transmettre des signaux à d’autres neurones.

Il saute dans la rivière puis reste porté disparu

Le typhon qui a traversé le Japon ce week-end n’aura pas fait de victimes directes, mais des effets secondaires pourraient coûter la vie à cet homme, d’une trentaine d’année qui a sauté dimanche dans la rivière Tama à Kawasaki, dans le département de Kanagawa. En effet, alors qu’il faisait une fête avec ses amis, l’homme a sauté pour le « fun » dans la rivière, mais il n’a pas réalisé que le niveau de l’eau était anormalement élevé en raison du typhon et en conséquence, le courant plutôt puissant.

10 millions de yens pour un stationnement non autorisé

Le propriétaire d’un magasin à Ibaraki dans le département d’Osaka a porté plainte contre un homme qui aurait stationné pendant plus de 11 000 heures sur son parking privé. Après de multiples avertissements, le commerçant a porté l’affaire en justice au tribunal de district d’Osaka en réclamant 9,9 millions de yens (environ 75 000 euros) de dommages et intérêts, la valeur estimé du stationnement. Après le silence de l’accusé lors du jugement, la justice a donné raison au propriétaire en lui accordant ses réclamations. Reste à savoir si le coupable pourra rembourser le parking qu’il utilise comme garage depuis maintenant 2 ans !

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

ViaPhoto réseaux sociaux : 運転太郎
Article précédentL’heure au Japon, quel décalage horaire ?
Article suivantPartenariat trans-pacifique | Bilan du mois désastreux | Une triade contre la Chine

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.