Le ministère des Affaires Étrangères a découvert des cartes chinoises se référant aux îles Senkaku par leur nom japonais.

Les îles Senkaku Photo :Al Jazeera English
Les îles Senkaku Photo :Al Jazeera English

La découverte a été mise en ligne sur le site du ministère des Affaires Étrangères. Il est question d’une carte créée par le gouvernement chinois en 1969 où les îles Senkaku, appelés îles Diaoyu en chinois, sont mentionnées par leur nom japonais. Rendre public cette trouvaille est une manière pour Tôkyô d’affirmer que ces îles disputées ont été pendant un moment reconnues comme japonaises par la Chine et que ses revendications « n’ont aucun fondement ».

Le site du ministère explique que Pékin a commencé à renommer ces îles pour la première fois en 1971, après la publication d’un rapport de l’ONU identifiant la présence potentielle de pétrole dans la région.

Les trois Ministres des Affaires Étrangères japonais, chinois et coréen se rencontreront le 21 mars pour essayer de consolider leurs relations diplomatiques. La question est de savoir maintenant si ce nouveau retournement de situation permettra un progrès sur ce débat, ou si, à l’inverse, il en alimentera les tensions.

Daï Kaho – Sources : Japan TimesAsashi ShimbunMOFA

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentGrande exposition d’Ikebana à Toulouse du 26 au 29 Mars 2015
Article suivantExposition de Kojiro Akagi à Saint-Amand-Montrond

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.