, Une Japonaise vole des millions de yens à son entreprise pour un fiancé virtuel

L’amour lui a fait perdre la tête. Une comptable japonaise a volé des dizaines de millions de yens à son entreprise pour soigner la mère d’un fiancé virtuel, rencontré sur l’Internet.

Celui-ci avait en effet le plus grand besoin d’argent, moins pour s’occuper d’une mère malade que pour soutenir un train de vie dissolu.

La jeune femme, âgée de 30 ans, avait rencontré « son amant » sur la toile en 2001, mais ne l’avait jamais vu en chair et en os…avant que la justice ne les rassemble enfin en octobre.

« Je pensais qu’il ne m’aimerait plus »

Agé de 32 ans, le soupirant avait élaboré un scénario bien ficelé pour piéger sa victime.

Il avait d’abord envoyé la photo d’un autre homme, plutôt séduisant, puis entretenait le contact avec la jeune femme par téléphone et par e-mail.

Très rapidement il s’était mis à lui demander de l’argent, prétextant qu’il devait s’occuper de sa mère malade, selon le quotidien Yomiuri.

La jeune comptable lui a d’abord envoyé son propre argent, avant d’emprunter et enfin de commencer à voler l’entreprise de transport pour laquelle elle travaillait.

« Je pensais qu’il ne m’aimerait plus si je refusais de lui prêter de l’argent », a-t-elle déclaré à la police.

Arrêtés, la comptable et son fiancé virtuel sont aujourd’hui accusés d’avoir volé jusqu’à 120 millions de yens, soit environ 750.000 euros

Source 20minutes.fr

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLa lettre de la petite Japonaise lui revient 15 ans plus tard… par poisson
Article suivantLe Eee PC débarque sous Windows au Japon

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.