Si vous demandez aux Japonais quelle est leur religion, la plupart d’entre eux répondront qu’ils n’en ont pas, ou diront ne pas savoir. Plus étonnant : si vous les questionnez sur les religions du Japon, ils citeront souvent le christianisme, parfois le bouddhisme, mais rarement le Shintô qui est pourtant la religion la plus pratiquée, la plus ancienne et la plus spécifiquement japonaise.

AZRA-13-icone-shukyoSi l’on additionne les chiffres officiels des différentes religions du Japon et qu’on y ajoute le nombre des personnes qui se disent sans religion, on obtient 277 millions de personnes, soit plus de deux fois la population japonaise!

AZRA-13-hommage
Hommage et prière du Japonais ordinaire dans un sanctuaire shintô

Une raison en est que ces chiffres sont ceux que communiquent les cultes eux-mêmes. Or les temples bouddhistes comptent systématiquement dans leurs registres tous les membres de toutes les familles avec qui ils ont eu affaire! De même, les sanctuaires shintô considèrent comme pratiquants tous les membres de leur paroisse. Ce n’est toutefois pas complètement mensonger: la plupart des Japonais sont à la fois shintoïstes et bouddhistes.

En effet, les deux croyances ne se contredisent pas. Au cours de leur longue histoire commune, elles ont pratiquement toujours adopté la forme d’un syncrétisme. Pendant plusieurs siècles, Shintô et bouddhisme ont même cohabité dans les mêmes temples et les prêtres pouvaient officier dans les deux obédiences.

Lorsqu’on sonde directement les Japonais sur leur religion de prédilection, les trois cinquièmes se déclarent sans religion ou ne répondent pas, ce qui est surprenant sachant que tous participent au cours de leur vie à nombre de rites religieux concernant la naissance, la santé des enfants, le mariage, les changements saisonniers, la bénédiction des affaires, les funérailles, etc.

AZRA-13-mariage-chapelle
Publicité pour une chapelle de mariage

Ceux qui se déclarent shintoïstes ne sont qu’une infime fraction. La raison en est sans doute que les Japonais ne considèrent pas vraiment le Shintô comme une religion mais comme un ensemble de rites relevant plus de la forme que de la croyance. Dans le même ordre d’idée, alors que seuls 2% des Japonais se déclarent chrétiens, plus de 50% des mariages seraient célébrés selon des rites chrétiens ou pseudo-chrétiens, sans que ces célébrations aient la moindre signification religieuse: le mariage « chrétien » étant simplement considéré comme plus occidental, et donc plus chic.

Pour en savoir plus : Jean-Luc Azra (2011) «Les Japonais sont-ils différents?» (Éditions Connaissances et Savoirs)

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

57 Commentaires

  1. Avoir plusieurs religions, c’est dire le crédit qu’on accorde à La religion. De même les religions polythéistes sont plus tolérantes que les religions du Livre. Les Grecs et les Romains nous l’ont prouvé.
    Voici en tout cas un billet qui nous promet un débat de qualité.

    • La caractéristique principale du Japon c’est le syncrétisme, autant religieux que culturel mais cela ne le rend pas plus tolérant qu’un autre pays, bien au contraire le Japon est moins tolérant que beaucoup de pays aux racines chrétiennes.
      La tolérance, ce n’est pas pouvoir s’amuser à se moquer des autres, mais de soi-même. Allez au Japon vous amuser avec le shintô ou le portrait de l’empereur et vous verrez si les Japonais apprécient.

      Les Grecs ont surtout prouvé qu’ils pouvaient condamner Socrate pour impiété et les Romains qu’ils s’amusaient à voir mourir les chrétiens dans le cirque.

      En effet, en commençant de cette façon, le débat sera de qualité.

        • Sophisme de la double faute, deux faux ne font pas un vrai.
          Les Japonais peuvent être assez violents si l’on critique ou se moque de ce qui les touchent directement, comme la famille impériale ou le shintô.
          Par exemple, en 1960 Fukazawa avait écrit une nouvelle dans laquelle la gauche prenait le pouvoir au Japon et décapitait le prince et la princesse, un jeune nationaliste alla chez l’éditeur pour tuer sa famille ( il tua la femme de ménage et blessa la femme de l’éditeur), Fukazawa du se cacher et ensuite il ne sorti que rarement en public.

          Les Japonais peuvent se moquer des autres cultures, des autres religions, singer les mariages chrétiens mais il est très mal vu de se moquer de la culture japonaise et de la religion autochtone et quasiment interdit de toucher à la famille impériale.

          Cela dit, n’importe quel fanatisme religieux est intolérant et aujourd’hui l’islam d’Etat montre qu’il peut être totalitaire, tout comme le Shintô d’Etat le fut pendant l’impérialisme japonais ou le christianisme pendant une longue période.

          • « Sophisme de la double faute, deux faux ne font pas un vrai » et « plus je pédale moins fort, moins j’avance plus vite » ça sonne très creux aussi

            « Par exemple, en 1960 Fukazawa avait écrit une nouvelle dans laquelle la gauche prenait le pouvoir au Japon et décapitait le prince et la princesse, un jeune nationaliste alla chez l’éditeur pour tuer sa famille ( il tua la femme de ménage et blessa la femme de l’éditeur), Fukazawa du se cacher et ensuite il ne sorti que rarement en public. »

            et il y en a eu beaucoup des comme ça? 5? 12? Même si il y en a eu 247, on est quand même assez loin du quota hebdomadaire des tueries abominables directement imputables aux tarés salafistes

            « Cela dit, n’importe quel fanatisme religieux est intolérant et aujourd’hui l’islam d’Etat montre qu’il peut être totalitaire, tout comme le Shintô d’Etat le fut pendant l’impérialisme japonais ou le christianisme pendant une longue période. »

            – L’Islam d’Etat? C’est quoi ce concept? Il y aurait donc un Islam privé? euh… libéral? Partout où l’Islam est majoritaire, on a affaire à des théocraties brutales et les rares pays où il y a une constitution « garantissant » une certaine liberté religieuse, l’écart avec la réalité est à peu près le même qu’entre la constitution soviétique (très jolie sur le papier) et le vécu.

            – Il PEUT être totalitaire ??? à part lol, je ne vois pas d’autres réponses possibles! Je vais consulter les malheurs de sophisme pour voir

            – « tout comme le Shintô d’Etat le fut pendant l’impérialisme japonais ou le christianisme pendant une longue période. » il y a soixante dix ans et pour le fanatisme chrétien à grande échelle, faut aller encore plus loin, on est en 2014, dans le monde réel, pas dans des livres d’histoire

          • L’islam d’Etat? C’est un pays où la religion officielle de l’Etat est l’islam, comme par exemple le Maroc, il faut je pense faire la différence entre les républiques islamiste ( qui sont en fait des théocraties), les monarchies islamistes qui appliquent la charia et ceux qui pratiquent un islam d’Etat et ne l’appliquent pas, le passage d’un état à l’autre pouvant se faire assez rapidement après un coup d’Etat ou une élection.
            Malheureusement, il existe peu d’Etat dont la religion officielle est l’islam qui n’appliquent pas la loi islamique.

          • L ‘expression employée par deep d’Islam d’Etat n ‘est pas si contestable que ça . Il y a en chaque musulman, un être réfléchi et un espace de réflexion pour chacun . La notion de PAS est propre aux gens de l ‘islam . le pas et la mesure . C ‘est ce que j ‘ai du moins connu quand j ‘ai vécu au Maroc, qui n ‘est certes pas, loin de là , une démocratie du tout , mais l ‘étranger ne le voit pas . La religion apporte quelque chose aux gens cependant, et les relie vraiment. Elle a longtemps garanti une paix aux êtres et réglé les rapports d’une façon plus communautaire que chez nous , catholiques . Je ne suis pas catholique vous l ‘aviez compris . Condamnée très jeune à l ‘enfer . A 10 ans . C ‘est après coup que ça agit .
            La dimension  » communautaire  » est très forte dans les pays musulmans

            Il faut rappeler c’est important , que la séparation de l ‘Eglise et de l ‘Etat n ‘a que 100 ans chez nous en France , probablement moins dans certains autres pays . De fait ou de droit ( un exemple de fait ; Un oncle qui traversait chaque été la France et l ‘Espagne pour regagner le Maroc où il travaillait , il y a 50 ans , d’accord ce n ‘est pas aujourd ‘ hui , REFUSANT de donner à la quête religieuse , était un jour emmené au commissariat , sans avoir manifesté quoique ce soit . c’était il est vrai sous la dictature de franco , oubliée aujourd ‘ hui ) .

            La mémoire est très courte . parce que nous vivons dans un pays apparemment laïque, nous pensons avoir tjrs joui de cette  » liberté  » c’est faux . Il faudrait écrire cela en grand . et le garder devant les yeux . La laïcité n ‘a que 100 ans en France . et est due à la révolution industrielle et aux mouvements progressistes nés avec . Le reste du monde a été est resté agricole et les idées progressistes n ‘ont pas cours ni de réalité dans un monde de paysans . Mais ce n ‘est pas pour autant que l ‘Eglise n ‘exerce pas sur nos consciences un poids . Elle entretient le sens de la fatalité , maintient la peur au lieu de pousser à l ‘expérience, la découverte , elle a enseigne et enseigne encore LA SOUMISSION et la FATALITE . C ‘est sa plus grosse FAUTE .

            On ne peut pas assimiler l ‘islam aux extrémismes islamiques . comme pour certains un christianisme ouvert avec un catholicisme figé , qui bien sûr aujourd ‘ hui a déposé les armes mais selon moi gardé le corset

            cette affaire de religions est compliquée mais parce que nous ne voulons pas voir . Et puis … les croisades, on continue

            J ‘avais une belle histoire a raconter de berger et de roi noir . c ‘est le roi noir qui remontait à Beethlé et c’est le berger blanc de peau qui descendait quittant le roi noir , vers l ‘Afrique ? Un sud en tout cas . je le revois le santon qui semble dire à l ‘autre  » Je dois te quitter  » et il le frôle c’est tendre surtout avec son mouton . mais je ne sais ce qu ‘il est devenu . En tout cas il s’est passé quelque chose . Leur voyage à tous deux a -t- il seulement commencé ? Existé ?

      •  » Les Grecs, les Chrétiens, MAJUSCULE , qui osa dire qu ‘il n ‘ y en a eu à ce jour QU ‘ UN SEUL, LE CHRIST ?, continuer , les Cathos , les Musulmans , ohé et c’est reparti . je suis sûre d’une autre chose que deep soit un intégriste, ça me parait évident, et il ne sera pas le seul , mais sûre aussi que c’est reparti pour la guerre des opinions et la croisade ! Politico – religieuse cette fois .

        Rangez vous , d’un côté et de l ‘autre
        mais SURTOUT fuyez la réflexion , jouez de l ‘argument . Mais le fond ? Prenez parti ! Les rangs se forment . Qui va répondre sur l ‘origine des dictatures au Moyen Orient que soulève iriomote ? Quel revanchard ?

        r

        • Ancoliase, je réponds à votre comm’ du 9/12. C’est très beau et pas polémique pour un sou. Puisque je vois vois que vous vivez en Provence et que l’on parle de crèche, je tiens à préciser que j’ai toujours été ému par leurs santons d’art (sana mauvais jeu de mots).

          • Merci Reverand .Le santon n’était qu ‘un petit santon de super – marché . le berger , avec son mouton . Je l ‘ai encore . Le noir a du arriver à Beethléem il y a longtemps . La tendresse , réelle , de leur adieu  » Je pars par là , moi , tout seul et obligé . Allez , vas , vas, vas ton chemin. il faut aller seul . Je dois partir , te laisser .  » le geste d’adieu à peine sensible mais expressif du petit berger était touchant . Où allait – il ? Il m ‘ a longtemps portée . J’ai pris une boussole pour voir la direction . où il allait …

            Les santons de Provence , personnages de la vie , sont touchants de vérité et étonnants , par la force du détail et l ‘expressivité.

            Ce peuple a quelque chose . Qu ‘ils soient des conteurs on le sait . ils font de tout une fable
            Les crèches, la chanson de geste, la force de l ‘image . Le tel n ‘arrête pas de sonner …

          • Réalité de l ‘art ?

            Il y a un conte de Marguerite Yourcenar qui rapporte l ‘histoire d’un peintre chinois qui arriva à échapper à sa mort , injuste d’ailleurs, commandée par le roi tout puissant , je ne me rappelle plus comment ,en entrant dans le tableau et disparaissant à jamais ou quand la mer peinte devint réelle et engloutit tout . mais c’est un conte chinois . Ce doit être ,  » Comment Wang Fô Fut sauvé des eaux
             »
            Mais depuis ce midi , mon chat SAIT faire coulisser la baie vitrée pour entrer . en poussant la porte close : elle vient de le faire .

  2. Je pensais que la tolérance c’était de laisser autres leur liberté de penser.
    Socrate, dîtes-vous ? C’était plus une affaire politique que religieuse. Certains héllénistes vont jusqu’à penser qu’il s’agissait en fait d’un règlement de comptes.
    Les chrétiens n’ont malheureusement pas été les premiers à être jetés dans l’arène. L’époque était dure. Leur persécution ne vient pas du fait de leur religion mais de leur refus d’allégeance à l’empereur.
    Il ne me viendrait pas à l’idée de souiller un temple shintô ou de piétiner le portrait de l’ Empereur. La tolérance a quand même ses limites. Mais un pays où l’on naît shitoïste, où on se marie chrétien et meurt bouddhiste me paraît sympatique.

    • bien sur la tolérance a ses limites, elle ne supporte ni l’insulte ni le mépris. Être tolérant n’est pas synonyme de laxisme ou de dilution.
      Le cas du Shintô et de l’empereur pose cependant un problème.
      divinisé pendant le Shinto d’Etat entre 1868 et 1946 il conserve aujourd’hui un symbole ambiguë, l’empereur Showa déclarant qu’il n’était plus sacré puis déclarant qu’il etait interdit de dire qu’il n’était pas sacré.

      • Ainsi, ce que je voulais dire à révérend c’est que si vous imaginiez qu’une femen puisse faire la même chose dans un sanctuaire Shinto que ce qu’elle fait en France dans une église vous vous trompez lourdement sur le degré de tolérance des japonais. Alors qu’en France elle aura toute la mansuétude des tribunaux et de la presse subventionnée, au Japon il vaudra mieux qu’elle se cache si elle ne veut pas se faire couper en morceaux par nationaliste ou si elle a de la chance faire plusieurs annees de prison.

  3. @Reverend

    C’est une forme de tolérance. Mais le lien avec la croyance en un dieu ou plusieurs me semble plutôt faible.
    Ajoutons que cette multiplicité de « croyances » ou plutôt de pratique au Japon ne semble guère sur un sentiment religieux. De mémoire, dès le XIXème, les étrangers notaient le matérialisme des Japonais. Ce matérialisme se voit bien dans leur vision du mariage par exemple.

    Pour revenir au sujet, tout en restant sur celui du mariage, un article intéressant sur le mariage chrétien au Japon: http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-etonnant-succes-du-mariage-chretien-au-Japon-2013-06-11-971863

    • J’ai lu votre lien. C’est sûr que si les contractants ne sont pas baptisés, ce mariage relève plus du folklore que d’autre chose vu qu’il n’y a pas de sacrement. Mais enfin, pour tous ces pasteurs et curés d’une religion en perte de vitesse, tout est bon à prendre.

      • Reverend, il semble que vous maitrisiez à fond votre sujet. Pour votre information, le christianisme progresse dans le monde, 33% de la population mondiale, et régresse en Europe et plus particulièrement en France résultat de deux siècles d’anticléricalisme et de laïcisme intolérant.
        Ceux qui officient dans les pseudo mariage chrétiens ne sont pour beaucoup d’entre eux même pas prêtre ni pasteur, c’est un petit boulot comme un autre, il suffit d’avoir l’allure. Une grande partie des chapelles ou se déroulent les cérémonies ne sont pas consacrées.
        Le mariage chrétien au Japon à seulement l’air plus romantique et et coute aussi moins cher que le traditionnel shintoïste. Le prix moyen d’un mariage au Japon était de 50 000 euros il y a une dizaine d’années.

        • Je constate que surtout c’est l’islam qui progresse. Vous avez raison pour un pays comme le Viet-nâm où les églises sont pleines et où les pagodes se vident. En France, c’est le contraire. Anticléricalisme, dîtes-vous ? Entre nous, ils l’ont bien cherché.

          • Ils l’ont bien cherché? Je vois, monsieur est revanchard. Monsieur pense surement qu’il faut  » pendre le dernier roi avec les boyaux du dernier prêtre ».
            Décidément, si ailleurs c’est le religieux qui progresse et en France c’est l’inculture.
            L’islam représente un quart de la population mondiale, et c’est vrai, il progresse.

          • Il y a des sujets qu ‘il ne faut pas toucher ,
            avec certains .

            Puisque j ‘ai l ‘air de défendre reverand , pas que lui , ah , c’est le 8 , fais attention deep , le 8 , fais attention à tes mots, ce blason est un signe . De quoi ?
            Deep , modère -toi . il y a un intégriste en toi . A mon tour de te dire , trouve ton psy . Tu n’arrêtes pas de monter sur des charbons ardents . Ta lampe à huile , si elle l ‘était , prendrait feu . Vois comme tu agresses les autres . Tu vois de la revanche en tout. Une pensée intégriste t’anime . Les musulmans aujourd ‘ hui , c’est encore à deux choses qu ‘il ne faut pas toucher avec eux ; leur mère et la religion . Toi c’est quoi ?

        • Laïcisme intolérant?
          Cette phrase est en elle-même intolérante.
          Je pense que pour un croyant le laïcisme est de base intolérant car en désaccord avec ses croyances.
          Le pire est que « croire » n’est pas « savoir ».
          Les non-croyants ne devraient plus participer à ce genre de débat, car ils donnent du crédit aux croyants.
          La meilleur des choses devrait être de les placer dans l’oubli car ils divisent en créant une différence de plus.

          • Le laïcisme est l’idéologie laïque comme l’indique le suffixe -isme, comme toute idéologie le laïcisme peut mener à l’intolérance des autres idéologie et religions surtout quand l’Etat devient lui-même une idéologie voire une religion comme ce fut le cas souvent en France depuis la Révolution.

            « Les non-croyants ne devraient plus participer à ce genre de débat, car ils donnent du crédit aux croyants.
            La meilleur des choses devrait être de les placer dans l’oubli car ils divisent en créant une différence de plus. »

            Ces deux phrases à la tournure incompréhensible font aussi preuve d’intolérance en voulant ostraciser du débat un groupe de personne.

  4.  » Je voudrais devenir Chrétien , me dit il un jour, pour prendre du recul avec ma religion  » . Il était musulman comme nous tous , quasi – il valait mieux sous peine de marquage social – étions catholiques en France, il y a 50 ans . Pas intégriste .

  5. Réponse à deep : on va essayer de rester courtois. Je fais une grande différence entre le message des Evangiles et l’ Eglise. « On attendait le Royaume et on a eu l’Eglise » a dit je ne sais plus qui. Le message du Christ était bien advenu dans un monde de brutes. Après, comme dans ni’importe couple, la domination s’est imposée. Le discours de l’Eglise est devenu directif, performatif.
    Il y a en ce moment en France un débat sur les crèches dans les lieux publics. Vous vous rendez compte, deep, un débat sur une Mère porteuse et des immigrés dans la crèche. Du coup les Africains y vont de leur crèche : avec Jésus noir, Marie noire, les rois mages noirs, il n’y a que les moutons qui sont blancs. Et si Dieu était noir, deep, ça t’en boucherait un coin ? Ca ficherait tout ton système en l’air.

    •  » Et si Dieu était noir, deep, ça t’en boucherait un coin ? Ca ficherait tout ton système en l’air. » ça c’est un argument en béton! Merci de me faire rire, il fait beau, l’air est frais et je vois le bon vieux Fuji enneigé de ma fenêtre embuée.
      Et si Dieu était noir! Et s’il était vert à petit pois roses? Je comprends votre intérêt pour le polythéisme anthropomorphique, dans l’impossibilité de la transcendance de Dieu autant se le figurer en lui donnant une forme humaine.
      « Leur persécution ne vient pas du fait de leur religion mais de leur refus d’allégeance à l’empereur. » Les empereurs romains étaient divinisés et le culte impérial obligatoire, pour les chrétiens il n’y a qu’un seul Dieu.

      ancoliase, nul intégrisme chez moi, dire que les chrétiens ont mérité l’anticléricalisme c’est oublier que la République Française a exproprié plusieurs fois violemment le clergé de ses biens et c’est aussi se foutre qu’aujourd’hui la plus idiote des féministes puisse se permettre de commettre des sacrilèges.
      Dire que les chrétiens l’ont bien mérité c’est ne pas vouloir savoir qu’aujourd’hui 150 millions d’entre eux sont persécutés, que 100 000 sont tués chaque année dans le monde du fait de leur foi.
      Pourquoi la France qui s’enorgueillit de son égalitarisme et de ses droit de l’Homme ne place-t-elle pas la christianophobie au même titre que l’islamophobie et l’antisemitisme?

      • « Dire que les chrétiens l’ont bien mérité c’est ne pas vouloir savoir qu’aujourd’hui 150 millions d’entre eux sont persécutés, que 100 000 sont tués chaque année dans le monde du fait de leur foi. »

        et ces dernières décennies (pas plus d’un demi-siècle en arrière), les assassins sont , c’est bien connu, une joyeuse bande de boudhistes épaulés par des nervis shintoistes sans compter un nombre croissant de mormons auvergnats exportés de France pour aller casser du chrétien kurde autour de la Syrie

      • « Pourquoi la France qui s’enorgueillit de son égalitarisme et de ses droit de l’Homme ne place-t-elle pas la christianophobie au même titre que l’islamophobie et l’antisemitisme? »

        la christianophobie, c’est l’un des ciments qui permet à la gauche de rassembler toute la gauchitude, les jeunes comme les vieux, sus aux cathos et à la curaille et ils se sentent frères républicains, du PS jusqu’à l’extrême gauche

        l’islamophobie? c’est risqué et il vaut mieux traiter de raciste les islamophobes et les ranger tous dans le grand sac du FN, ça permet aussi de faire du ciment et de se voiler la face (avec jeu de mots). C’est aussi un raccourci miteux car l’islam n’est en aucun cas circonscrit à une ethnie particulière

        l’anti-sémitisme était à l’origine un racisme contre les juifs ET les arabes, un lobbying intensif a permis en quelques décennies de le ramener à la seule hostilité anti-juive et par la même occasion de mettre dans le même sac des gens bien différents: les judeophobes (hostiles à la seule religion), les anti-sionistes (hostile à la politique d’Israel) et les antisémites (les racistes pur sucre)

  6. Pauvres Chrétiens persécutés mais … le sont ils , Chrétiens ? J ‘ai entendu dire qu ‘il n ‘ y avait eu qu ‘un seul Chrétien, le Christ . Mais je vous l ‘avais écrit plus haut: nous recommençons les croisades !
    Deep , vos convictions aveuglent votre jugement . pourquoi dites vous  » Les empereurs romains étaient divinisés et le culte impérial obligatoire, pour les chrétiens il n’y a qu’un seul Dieu. » , voila un glissement de pensée ; Il n ‘ y a qu ‘un seul dieu , celui établi et on s’y plie ? et les persécutions pourquoi ? Vous mélangez tout . C ‘est la pensée  » tache d’huile  » . qui s’embrouille .
    Moi j ‘aime penser un dieu proche de nous . Les Chrétiens le disent : il est SIMPLE et PROCHE DE TOI . il connait tes pensées toutes, les pensées de chacun mais JAMAIS il n ‘impose
    rien .
    Il pourrait . les miracles montrent qu ‘il le peut mais il faut croire qu ‘il a comme bcp le disent , besoin de nous . les bonnes soeurs , les moines le disent entrés en eux . il parait que maintenant, il aime les athés, les anti clericaux , bcp, il adorerait , c’est un prêtre qui m ‘a dit ça ; c ‘est intéressant . il en a tant entendu … parce que deep , vous dites qu ‘il est transcendant Dieu, mais la transcendance ne signifie pas l ‘éloignement . Dieu présent . Le Christ ? c’est NOUS , mon point de vue mais c’est encore mal barré . moi je suis pour les révolutions,
    d ‘ idées .
    Je ne sais pas pourquoi vous vous en prenez tant , deep , à reverand . Serait il votre contradicteur ? Vous savez que nous devons tous en rencontrer un un jour ? Serait ce lui ? Que secoue -t- il en vous ? Je dis VOUS car vous êtes plusieurs en VOUS .

    J ‘ai RV chez le toubib demain matin, faut que je dorme . Je vais bien, j ‘ai eu le temps d’aller mieux en attendant le rV pris il y a 3 semaines mais qd même … j ‘y vais. Elle me prescrira des chaussettes de contention et un aérosol

    Bon , deep , revois ta copie . Repense bien à tout . Pour une fois ne cherche pas à dominer le tas . Fais pas ton chef scout . Calme . Bonne journée, je vais dormir . Il en fallait un qui arrive qui démonte le petit chef des commentateurs . Ca ne fait que commencer deep !

    ( au fait, » la cinglée féministe que la République endure  » , ce ne serait pas moi . Non mais bcp d’autres . La République endure les hystériques, mais elles n ‘ont une âme et eu le droit de vote en même temps que DEPUIS 70 ANS , ce qui prouve le LIEN ENTRE L EGLISE ET L ‘ ETAT . Drôle de république . )
    c ‘est un peu long mais vu l ‘heure , je n ‘ai pas le temps d’abréger . De toute …

  7. Je vais essayer de faire court.
    Il faut faire une distinction entre ce que l’on appelle les religions et les croyances populaires, c’est valable pour le Japon mais aussi pour d’autres pays comme la France.
    De plus il faut aussi compter avec ce qu’on l’on appelle au Japon, les « nouvelles religions » et les  » nouvelles nouvelles religions » qui totalisent près de 20 millions de personnes. Certaines acceptent le syncrétisme, c’est à dire que les adeptes n’ont pas à renoncer à leur ancienne religion ou croyance, d’autres exigent d’y renoncer comme la célèbre Soka Gakkai.

    Il y a une différence entre les religions historiques, shintô, bouddhisme, confucianisme et taoïsme et ce qu’on appelle les croyances populaires qui empruntent à ces religions des concepts et des principes et qui les mélangent avec des superstitions locales et du chamanisme.
    Alors que les religions historiques sont celles des hautes classes de la société, les nouvelles religions sont apparues il y a un peu plus de deux siècles parmi les classes populaires, elle sont pour la plupart des religions thérapeutiques et des religions de salut. Un accent est mis sur le kokoro naoshi, une transformation du « coeur » pour améliorer sa vie et ses relation sociales en espérant atteindre le bonheur et le salut terrestre.
    Les nouvelles nouvelles religions sont plus récentes, elle s’apparentent un peu aux mouvements  » new age » avec deux tendances, une religieuse et une spirituelle. Il s’agit aussi de nouveaux syncrétismes qui touchent plus particulièrement les jeunes urbains.

    Depuis les années cinquante, le Japon est officiellement laïc, c’est à dire que le politique n’intervient pas dans le religieux mais le religieux peut intervenir en politique, c’est pourquoi la Soka Gakkai à travers le Nouveau Komeito est la troisième force politique du Japon et que Kofuku no Kagaku se présente aux élections.

  8. J ‘ ai une nouvelle . De taille ! J ‘ai gagné au concours une place de cinéma ; j ‘avais dit que si je gagnais , je donnerai ma place à un parisien . je pensais telly tiens , mais il m ‘a répondu merci mais qu ‘il ne l ‘était pas

    C ‘est formidable . je gagne jamais . ne joue jamais non plus

    Qui veut profiter de ma place ? On s’arrangera . J ‘enverrai une procuration ; je suis contente youp là .
    Les séances  » hors souvenir  » c’est quoi ? Hors souvenir, mais j ‘ y suis . Hors souvenir, hors sujet , hors cadre , hors mémoire consensuelle . C ‘est moi . On m ‘a enfin comprise . Hors souvenir . Amnésie .

    Le 20 décembre , jour de clôture , c’est mon anniversaire . je compte être à Aix au stage de voix . Allez à Paris pour moi !
    contact
    Anne – Marie Tran à Puimoisson ( sur les pages blanches ) . 1 place j ‘ai gagnée seulement .
    salut !

  9. Il y a une autre religion dont personne ne parle, la religion du Japon en tant qu’identification socioculturelle. C’est à dire le nationalisme culturel latent des Japonais, le patriotisme et le nationalisme sont les deux faces d’une même identité comme Janus, dieu des portes ouvertes et des portes fermées, du commencement et de la fin.
    Le Japon depuis qu’il s’est constitué en nation, comme n’importe quelle autre nation, alterne l’un et l’autre, s’ouvrant et se fermant au gré de ses humeurs et de ses difficultés.
    A la différence des religions transnationales comme le christianisme, l’islam, le bouddhisme, etc, il y a très peu de sanctuaires shintô hors du Japon, et ils sont pratiquement tous tenus par des Japonais expatriés ou ayant émigrés depuis longtemps (Hawaii, Brésil).
    Aussi, si les Japonais ne se sentent pas shintoïste, c’est peut-être que pour eux ayant assimilé le shintô à l’identité japonais, seule cette identité japonaise est revendiqué, l’identité shintô allant de soi avec celle socioculturelle nationale japonaise. C’est aussi sans doute pour cela que les Japonais n’identifient pas le shintô à une religion.
    Ainsi, la majorité des chrétiens japonais ne voient aucune incompatibilité à aller prier un kami dans un sanctuaire alors que c’est contraire à la foi chrétienne en un seul dieu.
    On voit le même phénomène dans les pays où les gens se disant catholiques croient en même temps à l’astrologie.

    • Très juste. Pour ne reprendre qu’un point dans ton analyse: en effet, le fait que le Shintô ne dépasse pas les frontières du Japon montre son intrication avec la nation (nationale et nationaliste), le peuple, le territoire, et l’histoire mythologique. Je n’avais pas vu ça. Finalement, il n’y a pas de kamis en dehors du territoire japonais. Il y a d’autres choses, sans doute, mais pas des kamis. Ce sont eux qui fondent, qui arpentent, qui sont la nation.

      • Oui Jean Luc et c’est bien pour cela que les Japonais se réfèrent au Japon comme à une ile divine. Le Japon se présente toujours comme UNE ile et non comme un archipel, ce qu’il est vraiment, afin de montrer son unité.
        Le japon se présente aussi toujours comme une terre pure (pas la doctrine bouddhiste Jōdo-kyō), un peuple au sang pur, unique et descendant directement des divinités d’origine. Les Japonais sont donc selon ce principe les enfants biologiques de la terre du japon et ils sont reliés à elle par un lien à la fois physique et spirituel, le premier d’entre eux étant l’empereur.
        C’est pour tout cela que les étrangers au Japon seront toujours perçus comme impur et qu’ils ne seront jamais acceptés complètement même quand il s’agit de métis, même quand ils sont d’origine japonaise mais dont les parents sont partis depuis longtemps du japon, voir le cas des brésiliens (dekasegi).

        Je conseille à tous de lire l’article de wikipedia sur le Shintoïsme d’Etat pour comprendre que le Japon c’est le shintô et que le shintô c’est le Japon, celui n’étant qu’officiellement laïc.

    • Je trouve très intéressante la définition de l ‘appartenance en soi – même de tout japonais au shinto . . mais l ‘ambiguité même me parait apparaître et se révéler là .
      C ‘est la remarque de Jean Claude Azara que je lis qui me fait réfléchir , reprenant la réflexion au delà .
      tu dis , deep que  » si les Japonais ne se sentent pas shintoïstes, c’est peut-être que pour eux ayant assimilé le shintô à l’identité japonais, seule cette identité japonaise est revendiqué, l’identité shintô allant de soi avec celle socioculturelle nationale japonaise. » Je ne connais pas la mentalité mais ce que je sais du shinto c’est que très ancien, à l ‘origine animiste et fondé sur les cultes de la fertilité , il se transforma puis devint religion d’Etat , l ‘Empereur étant assimilé au dieu lui même ; il y a là toute une histoire . et on y retrouverait la récupération des religions par les pouvoirs . Non ? Le shinto au début n ‘est pas impérial et il ne le sera plus ensuite . j ‘aime la pensée animiste , rejetée par les Occidentaux , il est évident que tout est esprit( s), au pluriel , toute chose animée, mais je crains, mais peux me tromper que l ‘esprit  » national  » qu ‘évoque Jean Luc Azra , sa dernière phrase me fait peur , je le dis , tant pis ,  » Ce sont eux qui fondent, qui arpentent, qui sont la nation. » dit il à propos des esprits shinto , les kamis ( qu ‘est ce que l ‘ESPRIT ? ) alors qu ‘il me semble qu ‘autre chose pèse , inconscient ausi bien chez les Japonais que chez nous
      et, je m ‘interroge . encore . Ce Japon décidément me fait réfléchir

      ces remarques s’adressent aussi à vous Jean Luc . merci . Mais ce qui  » chez nous  » est déjà occulté est pour nous , réanimé avec la réalité complexe japonaise . je dis ce que je perçois .

      • Ça commence à faire un moment que je traverse la vie et pour l’instant je ne m’en sors pas trop mal.
        Par contre j’ai de plus en plus de mal à croire aux bienfaits de la société, de la politique. Quand quelqu’un veut mon bien, j’ai un peu tendance à me méfier. Et à me débrouiller tout seul.
        Quand à la religion je m’en suis toujours passé (malgré une éducation catho) et ça ne me manque toujours pas. Alors pour le moment je continue comme ça.

    • En fait ce que je veux dire est qu’en France on peut être athée. On n’a de compte à rendre à personne et d’ailleurs personne (ou presque) ne se pose la question en me voyant. Tout au plus me fais-je remarquer lorsque je reste à la porte de l’église lors d’un mariage ou autre cérémonie religieuse.
      Qu’en est-il au Japon ? Doit-on pratiquer « obligatoirement » un culte ? Y a t-il une pression sociale sur le sujet ? Y a t-il des gens qui ne croient en rien ?

      • Ne t’en fais pas telly . S ‘il y a un dieu , je pense qu ‘il aime les libre penseurs et les athées . et tes chats aussi voient peut être ce qu ‘on ne perçoit pas . le chat chez les Egyptiens est un dieu et il est avec les poètes . Ta question est bonne : Y a – t- il pression au Japon sur l ‘individu pour qu ‘il se rattache à un culte , PRESSION ? Mais elle peut être intérieure . nous étions en France il y a 50 ans très peu d’athés et mal vus .

      • Attention Telly à ne pas confondre l’agnosticisme et l’athéisme. Dans l’athéisme il y a un noeud psychologique que je n’arrive pas à résoudre, en effet comment peut-on ne pas croire en Dieu et estimer qu’il est impossible de prouver son existence, puis croire fermement à l’inexistence de Dieu et penser pouvoir le prouver. Aussi, si je peux saisir la figure de l’agnostique qui refuse de trancher sur l’existence de Dieu car pour lui elle est inconnaissable, la figure de l’athée me laisse perplexe.
        Au Japon il n’y a aucune obligation de pratiquer un culte religieux. La pressions sociale est par contre très forte pour pratiquer le culte social de la société japonaise. C’est à dire être dans la norme de la société japonaise puisque la société japonaise est essentiellement conformiste et formaliste.

        • Je confirme que je suis bien athée. mais je ne cherche pas à prouver quoi que se soit. J’observe, je réfléchis et les conclusions que j’en tire m’incitent à croire que Dieu (ou les dieux) n’existe pas. Mais ça ne m’empêche pas de mener ma vie tranquillement, de surmonter les épreuves lorsque j’y suis confronté.
          Après il y a d’autres aspects que je ne supporte pas comme l’extrémisme, le prosélytisme agressif.
          Pour le reste chacun croit en ce qu’il veut si cela l’aide à vivre.

  10. « Lorsqu’on sonde directement les Japonais sur leur religion de prédilection, les trois cinquièmes se déclarent sans religion ou ne répondent pas, ce qui est surprenant sachant que tous participent au cours de leur vie à nombre de rites religieux concernant la naissance, la santé des enfants, le mariage, les changements saisonniers, la bénédiction des affaires, les funérailles, etc. »

    Ce n’est guère surprenant dès lors qu’on comprend que le terme « religion » n’a pas le même sens en occident (en France) et au Japon. Le shintoïsme et le bouddhisme ne sont pas des « religions » au même titre que les trois grandes religions monothéistes.

    D’autre part, les Japonais sont bien plus « superstitieux » que « religieux ». Et dans le même temps, la chose la plus forte dans ce pays est la pression sociale. La pression du « seken ». Une très grande majorité pratiquent des rites moins par croyance que par peur de mal se faire voir par le reste de la société.

  11. Chaque religion a : – ses légendes dorées merveilleuses – sa philosophie et sa morale – ses rituels -ses traditions – tout cela se retrouvant quelquefois en contradiction, d’où les exégèses.
    Chaque religion a : ses athées, ses mous et ses fanatiques, ses non-pratiquants jusqu’aux hyper-pratiquants, ses incultes et ses maîtres.
    C’est comme une forêt où il faut savoir se diriger, sans jugement trop hâtif.

    La reine d’Angleterre, le tsar de Russie, l’empereur du Japon, et d’autres chefs, sont à la fois chefs d’état et chefs religieux.
    La France est le seul pays où la religion est exclue du gouvernement. Aux USA, une démocratie, Dieu est inscrit dans la constitution.

    J’aime les kamis japonais.

    • Et revoila le relativisme de la Sainte Ignorance.

      Pour information, seule la reine d’Angleterre est un chef religieux et comme vous avez du rater quelques leçons d’histoire, il n’y a plus de tsar en Russie et l’empereur du Japon n’est plus un chef religieux depuis la constitution de 1947.
      Dans la constitution des Etats-Unis il n’est fait aucune mention de Dieu ni même de la Providence. L’Etat fédéral ne subventionne aucun culte. La différence est qu’au Etats-Unis n’importe qui peut faire référence à la religion et à sa foi sans être aussitôt cloué au pilori médiatique comme c’est le cas en France.

      • Il y a l ‘esprit et la lettre . Vous avez encore beaucoup à apprendre deepslv et cela vous rendra plus tolérant . Agatha aime les kamis japonais ; moi aussi . J ‘aime les kamis , japonais ou pas , les Bouddhas de partout et j ‘en connais qui .. qui …Ca vous échappe , tant pis .
        La délirante . Savez – vous ce qu’est ce que vous appelez délire ? De quoi souffrez – vous selon vous ?

    • Ce que vous dîtes est souvent juste mais votre pensée critique a ses limites . Je remarque aussi chez vous quasi systématiquement une méconnaissance , de l ‘autre . Vous suivez votre idée sans écoute de l ‘autre quelqu ‘il soit d’ailleurs . Je n ‘adore pas ; vous si : Vous – même !

  12. En tout cas, quelle qu’elle soit, la religion est toujours prise en otage par les criminels fous dangereux dérangés du cerveau qui tuent au nom de dieu, faux croyants délirants défenseurs du mal absolu déshonorants la quintessence de leur cause.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.