, Washington invite le Japon à s’abstenir de chasser la baleine

Les Etats-Unis invitent le Japon à « s’abstenir » de mener une expédition baleinière décriée par les écologistes.

Une flottille de pêche a appareillé dimanche du port de Shimonoseki, dans le sud-ouest de l’archipel nippon, pour une campagne dans l’Antarctique qui devrait mener à la capture de près d’un millier de baleines, dont une cinquantaine de baleines à bosse, une espèce menacée.

Le mouvement écologiste Greenpeace a annoncé que son navire Esperanza se trouvait au large du Japon pour tenter d’intercepter la flotte de pêche dans les prochains jours.

Le porte-parole du département d’Etat américain Sean McCormack a déclaré que les Etats-Unis reconnaissaient le droit du Japon de conduire cette chasse « scientifique » en vertu de la convention baleinière internationale, mais il a noté qu’il existait « des moyens non létaux de conduire une recherche ».

« Nous appelons le Japon à s’abstenir de mener cette chasse cette année, en particulier en ce qui concerne les baleines à bosse et les rorquals communs. »

Le Japon présente cette chasse comme une expédition scientifique. La chair de baleine se retrouve cependant sur les marchés et dans les restaurants de l’archipel.

Source : Reuters et LeMonde.fr

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentPremière visite d’un navire militaire chinois au Japon
Article suivantCoup d’arrêt au trafic des biens culturels au Japon

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.