RIA Novosti. Le japonais Itochu Corporation ainsi que différents investisseurs étrangers sont désireux de participer à la mise en oeuvre d’un projet de zone industrielle spécialisée dans le textile dans le territoire d’Ivanovo (ouest), a déclaré le vice-président du gouvernement d’Ivanovo Dmitri Mikheïev.

L’idée de créer une zone industrielle a été énoncée en juin 2008 lors d’une réunion du conseil d’Etat sous l’égide du président russe Dmitri Medevdev. Elle devrait être principalement axée sur la création de textiles synthétiques au moyen des productions de l’industrie pétrochimique russe.

« Certains investisseurs susceptibles de participer au projet se sont manifestés. Des compagnies indonésiennes, indiennes et sud-africaines sont intéressées par ce projet et se disent prêtes à y participer. La dernière compagnie en date à avoir fait connaître son intérêt est Itochu, une des plus grandes corporations japonaises », a déclaré M. Mikheïev.

Selon lui, Itochu est prêt à « apporter ses technologies » dans la création de la zone industrielle.

Itochu Corporation, un des principaux holdings mondiaux, travaille dans la sphère pétro-gazière, textile, chimique, alimentaire, automobile et forestière. Il opère en Russie depuis 1967 et possède des représentations dans plusieurs villes russes.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe décès de Susumu Ohno, scientifique japonais
Article suivant« Dreamseekers » Un manga made in France

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.