Pyongyang a souligné qu’il était légitime que le troisième fils de Kim Jong-il, Kim Jong-un, succède à son père. Pour la deuxième fois, la transmission du pouvoir se ferait ainsi de manière héréditaire en Corée du Nord. 

Le journal du Parti des travailleurs, le Rodong Sinmun, a publié un éditorial mercredi, c’est-à-dire un an jour pour jour après que Kim Jong-un a été désigné comme prochain dirigeant de la Corée du Nord.

L’éditorial plaide en faveur de l’unité autour de la direction du Parti qui, assure-t-il, sera confiée à la prochaine génération en vue de poursuivre la voie révolutionnaire avec le développement de l’armée comme priorité.

Un monument en pierre a été érigé à Pyongyang avec une inscription indiquant que le peuple est heureux d’avoir Kim Jong-un pour leader.

Un immeuble résidentiel et un théâtre sont en cours de construction dans la capitale nord-coréenne pour marquer le centième anniversaire de la naissance du fondateur du pays, Kim Il-sung, en avril prochain.

L’achèvement de ces bâtiments sera sans doute mis au crédit de Kim Jong-un.

Article original: NHK world Service Français © 2011