Naoto Kan s’excuse au sujet des tests de résistance

Le premier ministre japonais Naoto Kan a présenté ses excuses pour avoir provoqué une certaine confusion au sein des municipalités abritant des centrales nucléaires, en annonçant de nouveaux contrôles de la sécurité de tous les réacteurs.

Vendredi, en conseil des ministres, M. Kan a admis qu’il avait tardé à donner des instructions sur les tests de résistance et qu’il en assumait la responsabilité. Ces tests ont été annoncés mercredi. Ils ont pour objectifs de déterminer la résistance des installations nucléaires aux séismes et aux tsunamis.

Le président de la Commission nationale de sûreté publique, Kansei Nakano, a demandé à M. Kan et à son ministre de l’Industrie Banri Kaieda de se mettre d’accord sur des critères de relance des réacteurs nucléaires à l’arrêt.

Après la rencontre, le porte-parole du gouvernement Yukio Edano a déclaré que le gouvernement travaillait à une finalisation rapide d’une politique à ce sujet.

© 2011 – NHK World Service Français – Article original