C’est durant sa tournée au Moyen-Orient que Shinzô Abe a rencontré son homologue israélien Benjamin Netanyahu le 18 janvier. L’occasion pour les deux hommes de discuter des relations qu’entretiennent leurs deux pays.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (© Dragan Tatic)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (© Dragan Tatic)

Les deux sujets principaux qui ont animé la discussion entre ces premiers ministres sont : la sécurité et l’économie.

Sur les questions de sécurité, c’est de cyberdéfense dont il a été surtout question. C’est un domaine qu’Israël a déjà commencé à développer sérieusement ces dernières années, et qui intéresse de plus en plus le Japon qui souhaite être au point pour contrer toutes cyberattaques d’ici les Jeux Olympiques. Shinzô Abe et Benjamin Netanyahu ont également affirmé qu’ils coopéreraient pour renforcer les mesures antiterroristes pour garantir la paix.

Sur l’aspect économique, le premier ministre israélien a déclaré : « le futur appartient à ceux qui innovent. Le Japon est un pays qui innove et Israël également…Ensemble nous pouvons aller encore plus loin ». M. Abe a ajouté à cela : « Le Japon et l’Israël ont peu de ressources naturelles, mais beaucoup de ressources humaines ». Des discussions sont prévues pour des futurs accords économiques.

Le Japon et l’Israël semblent donc être prêts à coopérer davantage ensemble, comme l’a indiqué le Premier ministre japonais : « nous avons renforcé nos relations dans plusieurs domaines, et allons essayer de continuer ainsi en tant qu’ami d’Israël ».

Lors de cette tournée, l’État Islamique (EI) a annoncé, dans une vidéo, détenir deux otages japonais. L’EI demande une rançon de 200 millions de dollars pour ne pas exécuter les deux hommes, Kenji Goto et Haruna Yukawa. L’organisation reproche au gouvernement de Shinzô Abe son soutien à la coalition luttant contre son Califat en Syrie et en Irak.

Daï Kaho – sources : The Asashi Shimbum, The Japan Times