Un mois a près sa capture, l’otage japonais est toujours aux mains de ses ravisseurs.

Un poste de contröl de l'armée syrienne en 2012 (© Elizabeth Arrott)
Un poste de contröl de l’armée syrienne en 2012 (© Elizabeth Arrott)

Haruna Yukawa, de son vrai nom Masayuki Yukawa, a été capturé le 14 août dernier par des membres de l’État Islamique alors qu’il se trouvait dans le nord de la Syrie. Les médias ont été informé de sa captivité le 17 août.

L’homme de 42 ans suivait des membres de l’Armée Syrienne Libre et aurait été arrêté près de la localité de Marea, 30km au nord de la ville d’Alep, après des combats. Lors de cet accrochage, il aurait été blessé à la jambe.

Les raisons de sa présence en Syrie sont encore assez floues. Yukawa a perdu sa femme à cause d’un cancer, il a également perdu son commerce ainsi qua sa maison et aurait tenté de se suicider. Il aurait par la suite fréquenté des mouvements d’extrême droite avant de partir en tant qu’agence privée de sécurité. Selon ses proches, ce départ en Syrie était pour lui sa dernière chance pour connaitre le succès.

Selon le ministère des affaires étrangères, des officiels japonais basés à Amman en Jordanie, travaillent en ce moment même à sa libération. Ils sont en contact avec plusieurs groupes présents sur le terrain et pouvant avoir des liens avec les ravisseurs.

Un universitaire en études islamiques aurait aussi été envoyé pour servir d’interprète mais il n’a pas réussi à rentrer en contact avec Yukawa au cours de son séjour d’une semaine.

Pierre-Etienne De Lazzer : sources : The Japan Times, Newsweek

 

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentRencontre avec l’ambassadeur japonais à Séoul
Article suivantLe couple impérial visitera l’archipel des Palaos

19 Commentaires

  1. En 2004 en Irak, déjà des otages d’immondes terroristes avaient été exécutés avec les mêmes mises en scènes ignobles postées sur internet, et malheureusement un jeune routard japonais avait été victime de ces salopards…
    Le Japon suivait à la lettre la même politique que les USA: Pas de concession.
    Le Japon est-il devenu moins dépendant des Américains au niveau de sa diplomatie?
    Si ce n’est le cas, hélas… 🙁

    • Depuis quelques années la diplomatie japonaise est beaucoup moins vassale de l’américaine que celle des européens comme on peut le voir dans la crise ukrainienne, ce n’est pas la peine de parler de la diplomatie française qui est devenue une catastrophe avec Sarkozy et Hollande.

      Il faudrait aussi dépasser le vocabulaire employé, le nom de terroriste cache en partie l’ampleur du problème car ce ne sont plus des groupuscules comme ceux qui emploient la terreur de l’insécurité comme arme politique d’intimidation et de revendication mais une véritable armée bien organisée avec un armement conséquent.
      C’est donc d’une vraie guerre dont il s’agit qui ne pourra pas s’achever par quelques bombardements d’intimidation mais aucun Etat occidental n’est prêt à intervenir sur le terrain avec des troupes au sol. De toute façon la légitimité d’une intervention est douteuse même si elle est votée à l’ONU et ne fera que renforcer que les sentiments de vengeance des musulmans pour ce qu’ils appellent l’occident.

      Defrey, quand les otages japonais ont été exécutés en Algérie lors de l’attaque du site gazier ce n’est pas à cause de la diplomatie japonaise mais parce qu’ils représentaient « les autres ».
      Les islamistes ont une conception du monde simpliste, « nous, les vrais musulmans » et « eux, les autres » affiliés à une religion ou pas, et bien sur les autres, ce sont aussi d’autres musulmans qui sont en concurrence avec eux.

      • « Depuis quelques années la diplomatie japonaise est beaucoup moins vassale de l’américaine que celle des européens comme on peut le voir dans la crise ukrainienne, ce n’est pas la peine de parler de la diplomatie française qui est devenue une catastrophe avec Sarkozy et Hollande. »

        ==> D’ailleurs, les Russes se moquent de nous, à juste titre.

        • Poutine a tout du dictateur mais c’est un excellent stratège, un joueur d’échec redoutable.
          La diplomatie japonaise n’est simplement pas outillée pour traiter des problèmes internationaux actuels, je me demande d’ailleurs si elle l’a jamais été. Son traitement de problèmes mineurs comme la chasse à la baleine ou les japonais kidnappés par la Corée du Nord montrent une complète schizophrénie de la façon dont le Japon perçoit la scène internationale.

      • Il y a quand même une différence dans les situations entre l’attaque d’un site où les victimes sont nombreuses et la prise d’otages individuellement.

        A l’époque de la guerre en Irak de 2004, il y a avait des troupes japonaises (logistique) déployées dans le désert irakien!
        Le tristement célèbre Zarqaoui et sa bande de criminels islamistes savaient très bien se qu’ils faisaient en exécutant le jeune routard japonais en web direct live.
        Il n’y avait pas de Français en Irak. Aucun Français n’a été égorgé.

        La situation en Syrie est encore différente. L’implication du Japon est moins importante.
        Espérons une issu positive pour l’otage japonais…

    • Oui la vie est précieuse c’est pourquoi il ne vaut mieux pas la mettre en danger inconsidérément. Liberté et responsabilité sont inséparables, ce Japonais ne demande pas d’aide à ce qui me semble, il a choisi librement de risquer sa vie et il faut respecter son choix.
      Un Etat qui veut protéger les citoyens contre leur volonté est une dictature qui ne considère pas les citoyens comme des adultes responsables mais comme des enfants irresponsable qu’il faut guider, éduquer, punir.
       » mangez 5 fruits et légumes par jour »  » ne buvez pas d’alcool »,  » ne fumez pas »  » mangez, bougez », etc. l’Etat sait mieux que vous ce qui est bien pour vous et petit à petit votre liberté se réduit à aller là où on vous dit d’aller et d’acheter ce qu’on vous dit d’acheter.
      La vie est précieuse mais c’est votre vie, vous n’appartenez pas à l’Etat où sinon vous prenez le chemin de la servitude, vous devenez un esclave de vos peurs, peurs que l’Etat vous a instillé petit à petit.
       » je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre » ou  » bonjour chez vous » ?

      • » mangez 5 fruits et légumes par jour » » ne buvez pas d’alcool », » ne fumez pas »

        Quand les décisions individuelles n’ont d’effet que sur l’individu on peut légitimement se demander de quoi l’état se mêle.
        Mais quand les actions de l’individu ont des répercussion sur la communauté il est normale que celle-ci intervienne pour se protéger.
        Dans les exemples que tu cites, je vois des répercutions sur les dépenses de la sécurité sociale, organisme communautaire s’il en est. Dans le cas de consommation d’alcool, je vois des risques de violence ou d’accident.
        Et puis tu remarqueras qu’hypocritement le tabac et l’alcool ne sont pas interdits à la vente…

        • Une façon de responsabiliser les gens est de leur montrer que rien n’est gratuit. Les accidents et les violences liés à l’alcool sont mineurs par rapport aux maladies dont l’alcool est en grande partie responsable.
          Pourquoi tout le monde devrait payer pour ceux qui ne prennent pas soins de leur santé? Pourquoi ne pas responsabiliser les gens en leur faisant payer un malus quand leur santé se dégrade par leur faute et un bonus quand il font des efforts pour conserver une bonne santé?

          En bref pourquoi tout le monde devrait payer pour les gens qui se mettent volontairement en danger et qui ne recherchent que leur plaisir personnel surtout si ce plaisir est justement de se mettre en danger.

          • Indirectement ce malus existe au travers de taxes spécifiques à l’alcool ou au tabac.
            Pour le bonus l’idée est bonne mais comment la mettre en œuvre ? J’achète un vélo, j’ai un bonus! OK, mais qui va vérifier que je l’utilise mon vélo ?
            Tant que l’état sera au mains de lobbies tels que l’agroalimentaire, le tabac ou les vignerons, rien ne pourra bouger en terme de santé publique.
            Malheureusement…

        • Oui, avec la bénédiction de l’état qui ne fait rien pour la réguler. Il n’y a qu’à voir l’entrée des grandes villes ou les paysages sont défigurés par les 4×3 et les enseignes.
          Voir cette pub ou l’on dit à gamin de manger son jambon « nature » et de jeter son pain dans la rivière me révolte profondément. Alors que la encore, il s’agit d’un problème de santé publique.

        • Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute. La pub n’est pas coercitive, elle n’oblige personne à consommer. La pub peut aussi être perçue comme un grand livre d’image qui égaie les mornes et grises façades de la ville. La publicité est aussi un signe de vitalité économique et de dynamisme. Vous pouvez imaginer Shibuya sans néon, sans écran géant, sans pub sur les immeubles?? Pourquoi l’adorer à Tokyo et la détester à Paris?

          • La pub fait largement partie de cette machine à décerveler les gens. C’est curieux que tu reproches à l’état de vouloir brider les libertés individuelles alors que l’on est exactement dans le même processus avec la pub! On cache ce qui pue sous le tapis et l’on fait briller ce qui parait attirant.
            Quand à la pub à Shibuya je ne l’ai jamais vu qu’à la télé, je ne peux donc pas en juger. Mais dans la mesure ou je ne comprends pas la langue l’agression est moindre. Et puis, poussée à un tel niveau, la pub devient plus un objet de curiosité qu’autre chose.
            A la limite j’échange volontiers les 4×3 qui polluent ma ville contre un mur d’écrans dans un carrefour quelconque.

  2. Je ne résiste pas au plaisir de convoquer une pointure du site N-Obs, blogs internautes. Il faut taper « negavesque », autrement il se fait appeler Marius.

     » Pendant que chez nous De Gaulle le Petit fait un retour en fanfare sur la scène politique, les Turcs, eux, viennent d’aller discrètement « sauver » une cinquantaine de leurs ressortissants qui étaient aux mains des égorgeurs irakiens.

    Vous parlez d’un « opération »… de « sauvetage » : Il s’agit en vérité et sans conteste d’une « addition » à la longue liste des subsides au terrorisme musulman de la part de ce pays qui frappe par ailleurs tranquillement à la porte de l’Europe.

    Taki-yah quand tu nous tient…

    En remerciement de son aide, le cinglé de Sumer lui aura restitué quelques otages ayant exceptionnellement gardé leur tête… de turc sur les épaules.  »

    Merci à Pierre-Etienne de citer systématiquement ses sources.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.