Le 30 avril, le gouvernement du département de Fukushima a dévoilé un plan d’évacuation en cas de nouvelle fuite importante à la centrale.

La commune de Takine qui fait partie de la ville de Tamura, préfecture de Fukushima (© Brian Adler)
La commune de Takine qui fait partie de la ville de Tamura, préfecture de Fukushima (© Brian Adler)

Il faudrait donc 2 jours pour évacuer plus d’un demi million d’habitants dans le cas d’une autre fuite radioactive massive selon des responsables locaux.

Ce plan est fondé sur 2 principales hypothèses.

La première est que les évacués actuels des zones proches de la centrale n°1 aient tous regagné leur foyer. Alors qu’il y a un mois jour pour jour commençait le retour des certains réfugiés dans des zones jusque là interdites.

La seconde concerne la nature de l’accident. En effet, les membres du gouvernement ont imaginé, pour le pire des scénarios, une contamination de 0.5 mSv par heure touchant 13 municipalités. À cela s’ajoute un vent soufflant d’Est en Ouest empêchant une fuite des habitants dans cette direction.

Dans ces conditions, un maximum de 550 000 habitants seraient évacués dans des zones plus sures du département ou bien vers son voisin d’Ibaraki, plus au Sud. L’ensemble du processus prendrait près de 50 heures à être réalisé.

Pierre-Etienne De Lazzer – source : The Asahi Shimbun

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentFestival culturel en Haute-Corrèze sur le thème du Japon
Article suivantLe Japon s’entraine à défendre ses îles

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.