Le premier ministre japonais Shinzô Abe a indiqué vouloir rencontrer le président russe Vladimir Poutine après une conversation téléphonique entre les deux hommes ce dimanche 21 septembre.

Vladimir Poutine et Shinzo Abe au sommet de l'APEC à Hanoï en 2006
Vladimir Poutine et Shinzo Abe au sommet de l’APEC à Hanoï en 2006

Shinzô Abe et Vladimir Poutine ont conversé par téléphone ce dimanche à l’occasion des 60 ans du premier ministre japonais. L’entretien réalisé à la demande de la Russie a duré une dizaine de minutes.

À l’issue de l’entretien, le secrétaire général du Cabinet, Yoshihide Suga, a indiqué que « les deux dirigeants ont convenu que la poursuite d’un dialogue bilatéral était importante ».

Vladimir Poutine devait se rendre au Japon cet automne mais les tensions autour de la situation en Ukraine ont rendu les préparatifs difficiles. Cette visite a été abordée lors de l’entretien mais elle n’a pu être ni confirmée ni infirmée.

C’est en partie pourquoi Abe souhaite rencontrer le président russe en marge du Forum de coopération économique Asie-Pacifique qui se déroulera à Beijing en novembre.

De plus, le premier ministre japonais se trouve dans une situation difficile. En effet, il doit se montrer sévère dans les sanctions envers la Russie pour se mettre sur la même ligne que les États-Unis et l’Europe sur le dossier ukrainien mais, d’un autre côté, il doit maintenir un dialogue sain avec Moscou en vue de la signature d’un traité de paix et des négociations sur les Territoires du Nord.

Shinzô Abe a déclaré lors d’une émission de la NHK ce lundi matin : « c’est de intérêt national que de conclure un traité de paix entre le Japon et la Russie. Et pour cela, des négociations entre les dirigeants sont indispensables ».

Pierre-Etienne De Lazzer – sources : Mainichi, The Japan Times

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentUne équipe japonaise remporte l’Ig Nobel de physique
Article suivantExposition de Valérie Douniaux

6 Commentaires

  1. « De plus, le premier ministre japonais se trouve dans une situation difficile. En effet, il doit se montrer sévère dans les sanctions envers la Russie pour se mettre sur la même ligne que les États-Unis et l’Europe sur le dossier ukrainien mais, d’un autre côté, il doit maintenir un dialogue sain avec Moscou en vue de la signature d’un traité de paix et des négociations sur les Territoires du Nord. »

    ==> Je lui souhaite de s’en sortir… en choisissant une position claire.

  2. Où est l’intelligence de Shinzozo? C’est parce qu’il est dans la situation décrite par l’article et soulignée entre guillemets par thomrogdev qu’il doit accepter le dialogue qui, de plus d’après le début de l’article, serait plutôt à l’initiative de Vlad l’empaleur, pardon, le président russe…

    • Shinzozo, c’est pas gentil. Je pense que le Japon a une carte à jouer avec la Russie, il ne faut pas oublier que le Japon n’est pas l’Europe, que les sanctions voulues par les USA et les vassaux européens ne sont absolument pas dans l’intérêt du Japon. Dans la presse nippone il n’y a pas le Poutine bashing que l’on peut lire dans la presse aux ordres française.
      Ce qui est important c’est que c’est Poutine qui a appelé Abe pour le proposer sans doute autre chose que du caviar pour son anniversaire. Abe serait idiot de refuser de profiter de cet avantage mais il se peut aussi que Poutine pense que le Japon est le maillon faible de la coalition monté par les USA contre lui.
      Il serait donc adroit pour Abe d’en tirer parti et de pouvoir reparler des Kouriles et qui sait, arriver à un compromis acceptable pour les deux cotés.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.