Dans cette revue de presse du vendredi 19 octobre, nous aborderons : l’accord de libre échange entre l’Europe et le Japon, une fraude dans l’industrie qui touche plusieurs bâtiments gouvernementaux, une rencontre entre le Japon et la Corée du Nord et le retour des sakura.

Accord Europe-Japon

Ce jeudi 18 octobre, le premier ministre Shinzô Abe a été reçu à Bruxelles par le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker. Les deux hommes ont affirmé leur souhait de terminer les procédures domestiques avant la fin de l’année afin que l’accord de libre échange signé plus tôt dans l’année prenne effet le plus rapidement possible. Shinzô Abe s’est également montré inquiet concernant les négociations du Brexit et a demandé à ce que des mesures soient prises pour limiter les effets négatifs sur les entreprises japonaises opérant dans la région.

Fraude dans l’industrie

La firme KYB est l’un des principaux fabricants d’amortisseurs au monde aussi bien pour l’automobile que pour les systèmes antisismiques. Et c’est notamment sur ces systèmes qu’a dû s’expliquer l’entreprise ce vendredi. En effet, elle aurait utilisé des systèmes ne correspondant pas aux standards imposés par l’État et aurait également utilisé des matériaux non certifiés dans la construction de certains d’entre eux. L’entreprise a cité 70 bâtiments gouvernementaux qui pourraient être affectés par ces fraudes, dont le ministère des Finances. De très nombreux autres bâtiments peuvent être touchés, comme la Sky Tree, et KYB doit déterminer si c’est le cas ou non.

Rencontre avec la Corée du Nord

Des responsables japonais et nord-coréens des renseignements se sont rencontrés courant octobre à Ulan Bator, la capitale mongole. Le sujet de la rencontre était comment résoudre le problème de l’enlèvement de ressortissants japonais par le régime coréen dans les années 70 et 80. Cette réunion est peut-être le signe d’une rencontre prochaine entre Shinzô Abe et Kim Jong-un alors que le Japon ne souhaite pas rester en retrait dans le réchauffement des relations diplomatiques nord-coréennes.

Les sakura de retour !

Plus de 300 personnes à travers l’Archipel ont indiqué avoir vu des cerisiers fleurir cet automne. Ce phénomène rare, en particulier lorsqu’il prend une telle ampleur, serait dû au conditions particulières qui ont touché le pays indique Hiroyuki Wada, spécialiste de l’Association horticole du Japon. En effet, la saison des typhons a été importante et le beau temps qui a suivi a pu perturber les arbres.