Dans la revue de presse de ce vendredi 3 mai 2019, nous aborderons : les discussions entre le Vietnam et le Japon concernant la mer de Chine méridionale, puis la célébration du Kenpô Kinen Bi, la commémoration de la constitution Japonaise, et enfin la volonté de la Corée du Sud d’améliorer sa relation avec le Japon.

Mer de Chine méridionale : rencontre entre le Vietnam et le Japon 

Hier, les ministres de la Défense du Vietman et du Japon, Ngo Xuan Lich et Takeshi Iwaya, se sont rencontrés. Le but de cette entrevue était de mener des discussions sur la recherche d’une solution pacifique au conflit concernant la mer de Chine méridionale. En effet, un conflit oppose la Chine et une grande partie des pays d’Asie du Sud-Est concernant le contrôle de cette mer, car la Chine revendique la quasi-totalité de la zone qui abrite une voie maritime très fréquentée, une zone de pêche et des gisements de pétrole et de gaz naturel. Le Japon avait qualifié en décembre les activités de la Chine de « graves problèmes de sécurité pour la région », tandis qu’il est lui même au coeur d’un différent avec le pays concernant la mer de Chine orientale et les îles Senkaku. Takeshi Iwaya a annoncé, lors de la rencontre, le soutien du Japon au Vietnam et a déclaré que le Japon souhaitait « approfondir ses liens avec le Vietnam à l’ère Reiwa ».

Fêter la Constitution

Le 3 mai marque la célébration de la nouvelle Constitution au Japon. Cet événement appelé Kenpô Kinen Bi fait partie des fêtes nationales se déroulant pendant la Golden Week, la célèbre semaine de congés japonaise. Cette fête vise à célébrer la Constitution mise en place par les Américains après la Seconde guerre mondiale lors de leur présence sur place jusqu’en 1952. Elle avait pour le but de démilitariser le pays, mais également de le démocratiser. La Constitution est à la base de changements majeurs qui ont remodelé le Japon : l’empereur, par exemple, n’est plus considéré comme une divinité.
Cette fête est l’occasion pour les Japonais de faire des visites de musées par exemple, avec le National Showa Memorial Museum, qui permet de se faire une idée de la vie dans le Japon d’avant-guerre, mais également du bâtiment de la Diète, ouvert au public pour l’occasion.

La Corée du Sud déplore un manque de communication avec le Japon

Ce jeudi, le président de la Corée du Sud, Moon Jae-in, a annoncé vouloir améliorer les relations entre son pays et le Japon. Il est parti du constat que les deux pays n’avaient pas une bonne relation à cause de leur passé troublé par la colonisation de la Corée par le Japon, de 1910 à 1945. Beaucoup de problèmes en découlant ne sont toujours pas résolus à l’heure actuelle, comme par exemple la problématique des « femmes de réconfort » coréennes dont les Japonais ont abusé, ou encore le dédommagement des Coréens faits prisonniers. Le ministre des Affaires étrangères coréen reste assez pessimiste sur la question et assure que ces questions ne sont pas prêtes d’être réglées.