, Analyse des activités sismiques de la fosse de Nankai
Localisation de la fosse de Nankai- CC Wikipédia

Des sismologues ont  découvert que les séismes au large de la côte Pacifique du Japon d’il y a 3 ans impliquent des mouvements lents des plaques tectoniques qui peuvent engendrer d’importants tsunamis.

Les chercheurs du JAMSTEC (Japan Agency for Marine-Earth Science and Technology) et d’autres instituts ont analysé les données des sismomètres placés dans les fonds marins près de la fosse de Nankai à l’ouest du Japon. C’est ici que la plaque océanique s’enfonce sous la plaque supportant l’ouest du Japon. Des séismes majeurs frappent souvent le long de la limite des plaques.

Les scientifiques ont trouvé qu’une série de tremblements de terre d’une magnitude d’environ 4 se sont produits au printemps 2009. Ils trouvèrent aussi que les séismes touchèrent des parties relativement peu profondes près de la fosse et qu’ils étaient accompagnés de mouvement de plaques qui durèrent entre 30 et 100 secondes. Ce qui est une douzaine de fois plus lent que pour les séismes habituels.

D’après les chercheurs, ce genre de séismes cause moins de secousses intenses. Les records historiques montrent qu’un tremblement de terre localisé le long de la fosse de Nankai il y a plus de 400 ans n’avait pas causé de fortes secousses, mais en revanche avait déclenché un gigantesque tsunami. Les experts soulignent que le tremblement de terre aurait pu engendrer un grand mouvement de plaque peu profonde sans secousse puissante.

Hiroko Sugioka, chercheuse du JAMSTEC, déclare que la secousse  a pu se produire avec les mêmes mécanismes que les séismes observés dans les dernières recherches. Elle ajoute que si un tremblement de terre d’une magnitude plus grande se produit, il pourrait engendrer une faible secousse, mais un énorme tsunami.

Un panel du Cabinet Office avait annoncé que si un grand séisme se produisait dans la fosse de Nankai, un tsunami haut de plus 20 mètres pourrait toucher 23 municipalités du Kanto au Shikoku. La prédiction représente le pire des scénarios qui arrive une fois tous les 1000 ans.

Carine Dupuis – source : NHK World, The Japan Times
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentPopulation de moins de 15 ans en baisse depuis 31 ans
Article suivantLe Japon et la Corée du Sud proches d’un accord de défense

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.