Le gouvernement japonais a déclaré vendredi que le nombre d’enfants de moins de 15 ans au Japon a chuté pour la 31e année consécutive, établissant un nouveau record à la baisse de 16,6 millions au 1er avril. Ce chiffre est en baisse de 120 000 depuis l’année dernière.

Le taux de jeunes par rapport à la population totale a lui chuté pour la 38e année consécutive, enregistrant lui aussi un nouveau record de 13%, d’après le ministère de l’Intérieur et de la Communication. Si l’on divise cette tranche de la population en trois groupes, celui âgé entre 12 et 14 ans est le plus grand, avec 3,5 millions de personnes, et le groupe représentant la partie la plus jeune, de 0 à 2 ans, est le plus petit avec 3,1 millions de personnes.

Le ministère du Travail, de la Santé et du Bien-être a révélé que le nombre de naissance enregistre encore un nouveau record de baisse, avec un total de 1 057 000 en 2011, ce qui montre que la chute de la natalité au Japon s’accélère.

En ce qui concerne les préfectures, seules celles de Tôkyô et Fukuoka ont vu leurs naissances augmenter depuis l’année dernière. En revanche, Fukushima a enregistrée la plus forte baisse, certainement due aux événements, avec une diminution de 13 000 personnes. La préfecture d’Okinawa a quant à elle, le pourcentage du nombre d’enfants le plus élevé, avec 17,7%, tandis que Tôkyô et Akita ont le plus faible avec 11,3%.

Julien Barbier. Source : The Japan Times.
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe ministre des Affaires étrangères en Egypte
Article suivantAnalyse des activités sismiques de la fosse de Nankai

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour cette info : ces chiffres montrent que la baisse de la natalité est un problème très sérieux.
    Je vais apporter une légère nuance en précisant que le taux de fécondité remonte légèrement depuis 2005 : 1,26 enfants/femme en 2005 (taux historiquement le plus bas jamais atteint) et 1,39 enfants/femme en 2010. C’est bien encore bien trop peu pour permettre le renouvellement des générations mais ceci permet de nuancer l’image d’une situation démographique où tous les indicateurs seraient au rouge.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.