Le ministère de la Santé a rendu public, ce mardi 9 décembre, les résultats de son enquête concernant la santé et l’alimentation des japonais.

Un stand de yakisoba lors d'un matsuri à Tôkyô (© Hajime NAKANO)
Un stand de yakisoba lors d’un matsuri à Tôkyô (© Hajime NAKANO)

Réalisée en novembre 2013 auprès de plus de 5200 foyers à travers le pays, l’enquête montre que l’obésité chez les hommes stagne tandis que le nombre de femmes en sous-poids est en augmentation.

L’étude se base sur l’Indice de Masse Corporelle, indice qui est calculé en fonction de la taille et du poids. Un IMC supérieur à 25 indique un surpoids à l’inverse d’un indice inférieur à 18,5 qui indique la maigreur.

Sur l’ensemble des hommes qui ont répondu à l’enquête, 28,6% sont en surpoids. Le taux le plus élevé se retrouve chez les hommes dans la quarantaine puisque près de 35% de cette catégorie ONT un IMC au-dessus de 25.

Du côté des femmes, les résultats sont un peu meilleurs avec seulement 20,3% des personnes en surpoids. Cependant le nombre de femmes avec un IMC inférieur à 18,5, c’est à dire en état de maigreur, a atteint un record avec un taux de 12,3%. Sans surprise, c’est parmi les femmes dans la vingtaine que ce taux est le plus important, 21,5% d’entre elles.

L’étude montre aussi que les hommes ont un régime plus équilibré que les femmes et que les jeunes sont la catégorie qui mange le moins bien. Il est aussi à noter qu’une autre étude récente indique qu’en dépit d’une alimentation équilibrée, les japonais ont tendance à manger trop salé.

Enfin un manque de sommeil a été remarqué, en particulier chez les hommes dans la trentaine et chez les femmes dans la vingtaine.

Pierre-Etienne De Lazzer – sources : The Japan Times, The Asahi Shimbun

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentTarô Asô pointe du doigt les couples sans enfant
Article suivantNouvelle manifestation anti-coréenne à Kyôto

4 Commentaires

  1. Il serait intéressant de voir les critères de ce qu’ils appellent « manger équilibré ». Résidant au Japon (échange universitaire), quand je vois la nourriture proposée dans les restaurants universitaires ou dans de nombreux restaurants qui proposent des choses typiquement japonaises, on se rend compte qu’avec une base de riz on ne trouve quasiment que de la viande ou du poisson. Si il est vrai que la nourriture et relativement peu grasse (je dis relativement car on trouve beaucoup de fritures dans certaines régions) les légumes et les fruits eux sont quasiment inexistant….peut être y en a t il plus dans les repas fait a la maison mais vu leur prix je ne parie pas la dessus.

    Fait intéressant, certainement lié au manque nutritionnel dû à l’absence de fruits et légumes, les industriels ajoutent dans la majorité des boissons soft (jus, thé…etc) de la vitamine C ( je vous laisse chercher sur les étiquettes l’inscription ビタミンC dans la composition)

  2. Oui ça c’est sûr ! (lol) mais on a beau fantasmer un pays, la réalité est toujours très différente sur le terrain quand on y vit (en touriste on ne fait toujours que l’effleurer).

    Mais les japonais font la même chose avec la France (surtout les étudiants en langue française). Ils en ont une image complétement fantasmé et s’imagine Paris, ville propre où tous les gens sont élégants et courtois (avec Amélie Poulain au fond de leur esprit)…

    Quoiqu’il en soit, si on fait un effort et que l’on est pas dans la pauvreté, on peut manger très sainement au Japon. Leur gastronomie est beaucoup plus saine que la notre, c’est indéniable.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.