L’accalmie n’aura pas duré longtemps. Après les dégâts causés par le typhon Neoguri début juillet, c’est au tour du typhon Halong de faire parler de lui. C’est le 11e typhon de l’année.

Passage du Typhon Chaba sur Okinawa en 2004 (© LCpl Patricia D. Lockhart)
Passage du Typhon Chaba sur Okinawa en 2004 (© LCpl Patricia D. Lockhart)

Halong a ainsi déclenché une nouvelle fois l’alerte rouge au Japon ce week-end. Celui-ci quitte le pays en longeant la mer du Japon et a frappé une grande partie de l’ouest de l’île principale, Honshû.

Auparavant, le typhon avait d’abord causé des frayeurs à l’île Shikoku, déjà touchée la semaine dernière par un autre typhon. Les mesures d’urgence avaient préalablement été mises en place : plus de 400 vols ont été annulés et les services de transport ferroviaires ont également supprimé une centaine de trajets. Au moins 600 000 personnes ont été alertées par les autorités qui ont donné des instructions d’évacuation très strictes, particulièrement dans les préfectures de Mie et de Tokushima.

Les vents sont très forts et peuvent atteindre les 200 km/h et le typhon continue sa progression à une vitesse de 40 km/h. Les fortes pluies et le vent provoquent des risques d’éboulements, de glissements de terrain et d’inondations très craints par les autorités locales qui appellent à la prudence.

Malgré la rétrogradation du typhon à l’état de tempête tropicale, il a fait de nombreuses victimes : 10 morts et au moins une soixantaine de blessés.

Claire Bouyssou – sources : The Japan Times 1, 2, Asahi Shimbun, Le Figaro

close

Tous les jours gratuitement votre concentré de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. Synthétisé grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.