La police a annoncé ce mardi 25 novembre l’arrestation de quatre Coréens suspectés de vol sur l’île de Tsushima.

La statuette la « Naissance de Bouddha » (© Tsushima City Board of Education)
La statuette la « Naissance de Bouddha » (© Tsushima City Board of Education)

Les quatre hommes, âgés de 40 à 70 ans, ont été arrêtés sur les quais du port alors qu’ils s’apprêtaient à embarquer sur un ferry en direction de la ville coréenne de Busan.

La police a alors découvert, cachée dans un sac en papier, une statuette de Bouddha d’une dizaine de centimètres. La statuette « Naissance du Bouddha » avait été déclarée volée un peu plus tôt dans le temple Bairinji. Fabriquée en cuivre, elle est datée entre le IXe et XIe siècle.

Les autorités ont également retrouvé des écritures bouddhiques datant du XIVe siècle et probablement dérobées dans le même temple.

Peu de temps après l’arrestation, deux des quatre suspects ont reconnu leur implication tandis que les deux autres ont continué à nier les faits.

Depuis quelques années, l’île de Tsushima, située entre le Japon et la Corée du Sud, est devenue la cible des voleurs. En effet, ce n’est pas la première fois qu’une telle affaire se produit. Des écrits et deux statues avait été volés dans un temple de l’île en octobre 2012 et seules ces dernières avaient été retrouvés. Elles avaient alors été restituées en février 2013 suite à la décision d’une court de justice coréenne.

Pierre-Etienne De Lazzer – sources : The Japan Times, The Asahi Shimbun