Le 23 septembre 2014, Yasuhiro Kimino, 47 ans, a été arrêté à Kôbe pour avoir assassiné puis démembré une petite fille de 6 ans, portée disparue depuis le 11 septembre 2014. 

Kôbe au crépuscule (© Laitr Keiows)
Kôbe au crépuscule (© Laitr Keiows)

La police de Kôbe a trouvé, le 23 septembre, six sacs avec des morceaux du corps de l’enfant ainsi que des sacs avec ses vêtements. Cependant, certaines parties du corps manquent encore. Ces sacs étaient près du bois où habitait l’assassin présumé. Ils ont aussi trouvé une carte d’hôpital portant le nom de Yasuhiro, ainsi qu’un mégot de cigarette avec son ADN, à l’intérieur des sacs.

Le 11 septembre, Mirei Ikuta a quitté l’école à 14h45 avec un ami chez qui elle devait se rendre plus tard. Elle passa chez sa grand-mère où elle laissa son sac à dos pour aller chez son ami. Vers 15h15, les caméras de surveillance montre la petite Mirei près d’une supérette, se dirigeant vers l’immeuble de son ami. Cependant, selon cet enfant elle ne serait jamais arrivée. Les enquêteurs ont a retrouvé son ombrelle dans les jardins de la résidence.

Mais certains de ses camarades l’auraient aperçue seule dans un parc à 600 mètre au sud de sa maison autour de 17h30.

Après que la mère de la fillette ait déclaré sa disparition, la police a mené des recherches dans tout le quartier avant d’étendre les recherches jusqu’au bois ce mardi.

D’après la police, qui se base sur la décomposition du corps, la mort de l’enfant remonte à quelque jours. Ils ont pu l’identifier grâce aux tests ADN mais ils ignorent encore la cause exacte du décès.

Des cas de disparition d’enfants ne sont pas rares à Kôbe, près de 94 en 2013. De ce fait, de nombreuses écoles ont pris des mesures afin d’inciter les enfants à rentrer chez eux en groupe.

Caroline – sources : Japan Times, Asahi ShimbunThe Japan News

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLe Japon représenté à la première conférence des peuples autochtones de l’ONU
Article suivantRétrospective des adaptations de Kawabata

16 Commentaires

  1. euh …
    Un corps de fillette coupé en morceaux . Mais si je peux poser UNE , pas PLUS, de QUESTION : pourquoi cette nouvelle ? Le crime est partout . Les tours de Kôbe que l ‘on voit sur la photo sont – elles celles de New York , tombées , que la dentiste de Lille regrettait , un souvenir de voyage plaisant , romantique à New York , elle vivait en musique , un piano dans son cabinet . Les traces effacées par un attentat ? Le crime d’une enfant efface – t- il de nos mémoires le GEANT menaçant ? Les loups , les loups … chanta Reggiani , ne sont pas partis ; ils reviennent . Again .

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.