L’ancien directeur de l’école Moritomo Gakuen et sa femme vont être arrêtés pour l’encaissement illégal de subventions pour son école, qui auraient été données par… Le Premier ministre Shinzô Abe.

L’investigation a été lancée autour de Yasunori Kagoike, âgé de 64 ans, ancien directeur de Moritomo Gakuen, ainsi que sa femme Junko, 60 ans. De plus, la femme de Shinzô Abe, Akie, avait été nommée haute responsable de l’école et est donc également impliquée. L’arrestation fait suite à un scandale d’une affaire de terrain à controverse, dont le prix aurait été largement réduit par le gouvernement pour permettre une nouvelle école. Le couple a une relation proche de Shinzô Abe, et a été accusé jeudi 27 juillet après la découverte d’environ 56 millions de yen de subventions, ce en relation avec le projet de construction d’une école primaire dans la ville de Toyonaka. Moritomo Gakuen avait abandonné le plan de la construction de l’école en avril à la suite du scandale originel, et Kagoike avait dû démissionner.

L’ancien directeur doit aussi faire face à une autre plainte, car il aurait escroqué environ 62 millions de yens de subventions entre 2011 et 2016 à la préfecture d’Ôsaka, pour une école maternelle. La construction de l’école primaire, quant à elle, aurait dû coûter 2,38 milliards de yens. Mais ce coût aurait été gonflé pour obtenir plus de subventions, selon l’enquête d’investigation. Moritomo Gakuen semble avoir acquis le terrain l’année dernière en juin pour 134 millions de yens, environ 14% seulement de sa valeur initiale. La femme d’Abe avait démissionné de son poste à la suite du scandale, et Abe nie avoir joué un rôle dans les subventions. Un scandale qui vient s’ajouter à la liste déjà longue des bavures du Premier ministre.