Bruleur d'encens Shishi
Bruleur à encens Shishi

Qui dit bouddhisme pense bien entendu aux statues, aux temples et au culte « zen » (jardin et méditation entre autre). Mais l’influence bouddhiste et shintô se retrouve dans d’autres objets japonais bien plus méconnus. Puisque ce vendredi 13 aura lieu une vente aux enchères d’objets japonais à Drouot, attardons nous un peu sur ces objets insolites qui en surprendront plus d’un.

Par exemple, beaucoup de restaurants asiatiques en Europe ont, pour décoration de devanture une paire de lions shishi (animal imaginaire porte-bonheur et issu du croisement entre un lion et un dragon). Au Japon et en Asie, ce n’est pas devant les restaurants que vous trouverez ceux-ci mais à l’entrée des temples, puisqu’ils en sont

Harikata en forme de phallus
Harikata en forme de phallus

les gardiens. Dans la vente aux enchères de cette semaine, on trouvera bien sûr des figurines (en porcelaine par exemple) de lion shishi mais il est également possible d’acheter un bruleur à encens (kôro) de bronze sculpté en forme de cet animal fétiche. Alternativement, vous trouverez des têtes de lion shishi dont les oreilles et la langue sont amovibles, celles-ci sont traditionnellement utilisées lors de la célèbre danse du lion pendant les célébrations du nouvel an chinois.

Pour quelque chose d’encore plus insolite, pourquoi ne pas jeter un coup d’œil à l’article 166, un objet appelé harikata et qui représente un phallus confectionné en roche volcanique et placé dans un temple miniature zushi. Contrairement à ce qu’on pourrait s’imaginer, cet objet n’a rien de pornographique et est utilisé dans de nombreux sanctuaires shinto pour vénérer le dieu de la fertilité.

Fleuron en fer d’un bâton shakujô
Fleuron en fer d’un bâton shakujô

Par ailleurs, vendredi prochain sera mis en vente le très rare fleuron en fer d’un bâton shakujô. Ce bâton de pèlerin est surmonté d’entrelacs métalliques, comme des anneaux et était utilisé par les yamabushi, des ascètes montagnards qui étaient aussi des guerriers. Les amateurs de mangas à connotation historique reconnaitront sans aucun doute cet objet qui y figure souvent.

Pour plus d’informations :

  • Lieu : salle 10 à Drouot Richelieu, 9 rue Drouot, 75009 Paris
  • Date de la vente aux enchères : vendredi 13 juin
  • Horaire : 14h
  • Expositions publiques : le mercredi 11 juin de 11h à 18h et le jeudi 12 juin de 11h à 12h
  • Pour voir la vente en direct
  • Maison de vente aux enchères : Boisgirard-Antonini
  • Le catalogue de la vente aux enchères : sur le site / en format PDF
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLes couleurs du japonais
Article suivantUn documentaire sur Fukushima en crowdfunding

2 Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.