Dans la revue de presse de ce lundi 22 février, nous aborderons : Les infections quotidiennes en baisse du coronavirus à Tôkyô, des Boeing-777 cloués au sol après un incident en Amérique du Nord et le pont de la baie de Kesennuma dévoilé au public.

Les infections quotidiennes du coronavirus à Tôkyô en baisse

Le Japon a enregistré 178 nouveaux cas de coronavirus le 22 février, a déclaré le gouvernement métropolitain de Tôkyô. C’est la première fois depuis le 24 novembre (188 nouvelles infections) que le nombre quotidien de cas dans la ville tombe en dessous de 200. Les nouveaux cas sont survenus après que Tôkyô ait enregistré 272 nouvelles infections le 21 février. Au cours de la première semaine de février, la capitale japonaise a enregistré en moyenne 572 nouveaux cas par jour. Le chiffre est tombé à 380 la deuxième semaine, et est retombé à 341,6 la troisième. Le nombre de nouveaux cas à Tôkyô diminue généralement le lundi, en raison du faible nombre de tests réalisé au cours du week-end, en particulier le dimanche.

Des Boeing 777 cloués au sol après un incident aux États-Unis

Le ministère japonais des Transports a ordonné dimanche de mettre au sol les Boeing 777. Cette décision a été prise à la suite d’une panne de moteur qui a fait pleuvoir des débris sur une banlieue de Denver. Les compagnies aériennes japonaises ANA (All Nippon Airways) et JAL (Japan Airlines) utilisent respectivement 19 et 13 avions avec des moteurs similaires à celui qui est tombé en panne. Steve Dickson a indiqué qu’un examen préliminaire des données de sécurité avait révélé la nécessité de contrôles supplémentaires des pales de la soufflante du type de réacteur concerné. « Sur la base des informations initiales, nous avons conclu que l’intervalle entre les inspections devait être raccourci pour les pales creuses de la soufflante, qui existent seulement sur ce type de moteur, utilisé uniquement sur des Boeing 777« , a déclaré le responsable de la FAA.

Le pont de la baie de Kesennuma en avant-première

Le pont de la baie de Kesennuma a été dévoilé au public dimanche pour un avant-goût avant son ouverture officielle le mois prochain. Cet événement a permis aux piétons de traverser une partie du nouveau pont symbolique de 1344 mètres de long reliant les côtés nord et sud de la baie à Kesennuma, dans le département de Miyagi. La ville de Kesennuma a organisé l’événement “Highway Walking” au lieu d’une cérémonie à plus grande échelle en raison de la pandémie. Le pont a été conçu pour la circulation automobile, les piétons ne pourront donc pas le traverser après l’ouverture officielle. Environ 600 participants se sont joints à l’événement, applaudissant et parcourant un aller-retour d’un kilomètre.

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentVirus et discrimination| l’app anti-COVID déboguée| Un gymnase entouré de vert
Article suivantFin de l’état d’urgence ? | Victoire de Naomi Osaka| Ouverture d’un restaurant parisien

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.