Dans la revue de presse de ce mardi 24 octobre 2019, nous aborderons une bonne nouvelle pour les supporters de rugby dans les stades japonais, une manifestation à Tôkyô contre la TVA et la détérioration continue des relations entre le Soleil-levant et le Matin calme.

Les supporteurs autorisés à apporter leur propre nourriture dans les stades

Il était jusque là interdit d’amener son propre panier repas au sien des stades accueillant les matches de la Coupe du monde de rugby à 15 au Japon.

Suite au match d’ouverture opposant l’équipe nationale du Japon contre la Russie vendredi 20 octobre, de nombreux supporters n’ont pas pu se restaurer. Les stands de restauration se sont très vite retrouvés sans nourriture à proposer et sans pouvoir satisfaire les personnes en masse ayant fait la queue. Japonais comme supporters étrangers, ont clairement fait savoir leur mécontentement ainsi que les problèmes que cela pouvait générer chez les personnes les plus fragiles (femmes enceintes…) puisque le comité d’organisation n’autorise aucune réadmission pour manger à l’extérieur.

Le comité d’organisation a donc pris les mesures nécessaires et a changé sa politique. Depuis le 23 octobre, il est désormais autorisé de prendre sa nourriture au sein des stades. Les boissons restent quand à elles toujours interdites, sauf les bouteilles d’eau qui sont tolérées pour des raisons médicales et de santé.

Plus de 600 personnes à Tôkyô contre l’augmentation de la TVA

Depuis le 1 octobre dernier, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) a augmenté de 8 à 10% pour les citoyens japonais.

Une manifestation organisée par un réseau de bénévoles dirigé par le célèbre réalisateur Yoji Yamada, le journaliste Takao Saito et d’autres personnalités influentes à rassemblé plus de 600 personnes devant le bâtiment du gouvernement métropolitain de Tôkyô. Elle a ensuite défilé dans le quartier de Shinjuku.

Cette augmentation fait suite à la politique économique dites « Abenomics » du Premier ministre Abe Shinzô depuis son retour au pouvoir en 2012. Le passage à 10% avait été repoussé de deux ans face à la morosité de la conjoncture économique.

Pas de Corée du Sud à un exercice naval international au Japon

Le Japon a déclaré mardi 23 octobre qu’il n’invitera pas la Corée du Sud à participer à un exercice naval international prévu pour le mois prochain dans la baie de Sagami au sud ouest de Tôkyô, étant donné la forte détérioration des liens bilatéraux.

Le feuilleton diplomatique ne cesse de dérouler entre le Japon et la Corée du Sud avec déclaration en conférence de presse, violation de résolution de l’ONU et provocation…

Cet exercice naval invitera sept pays tels que : l’Australie, la Grande-Bretagne, le Canada, l’Inde, Singapour, les États-Unis et la Chine. Les relations sino-japonaises se sont quant a elles améliorées puisqu’un navire de guerre japonais sera présent au 70e anniversaire de la marine chinoise. Une première depuis 2011.