La revue de presse du 25 janvier 2018 abordera les sujets suivants : le débat sur la cryptomonnaie japonaise, Abe ayant pour ambition de réviser la Constitution, la création d’une carte des risques en cas d’éruption volcanique du mont Towada et une escapade en forêt de bambous à Kyôto.

La cryptomonnaie japonaise fait débat

En 2017, le Japon a adopté la cryptomonnaie, aussi appelée bitcoin (définition). Les réglementations japonaises sont plus souples qu’ailleurs, ce qui en fait aujourd’hui un paradis du bitcoin. Or ce point-là est très critiqué puisqu’il pourrait, à terme, créer une instabilité dans le système financier du Japon ou encore, permettre des escroqueries, de l’évasion fiscale, du blanchissement d’argent, du financement du terrorisme, etc. Face à ces menaces, Tokyo hésite à resserrer ses règles puisque le bitcoin stimule son commerce et contribue à la croissance de certaines activités. « Le débat aura lieu au sein du gouvernement japonais sur la façon dont nous devrions répondre à la tendance internationale et dans quelle mesure les règles devraient être renforcées », a déclaré anonymement un japonais contrôlant le secteur financier.

Abe, l’opinion publique et la Constitution

Alors que l’élection présidentielle approche à grands pas (septembre 2018), Shinzô Abe cherche à remonter dans l’opinion public pour accéder à son troisième mandat consécutif. Lundi dernier, le Premier ministre a donné un discours politique à la Diète où il a exposé un pan de ses futures initiatives pour le pays en terme d’affaires intérieures : réforme du style de travail, révolution de la productivité, mesures contre la baisse de natalité et le vieillissement de la population, etc. Abe souhaite finalement réviser la Constitution, une ambition qu’il possède depuis un moment, et a déclaré « Le futur n’est pas quelque chose à donner, mais à créer par nos propres efforts ».

Éruption volcanique : création d’une carte des risques

Le conseil de prévention des catastrophes volcaniques de Towada a dévoilé, mercredi 24 janvier, une carte révélant les zones susceptibles d’être touchées en cas d’éruption du mont Towada. C’est la toute première fois qu’une telle carte voit le jour. En voici les raisons : si une éruption majeure de cette montagne avait lieu, des coulées pyroclastiques et des surtensions pyroclastiques pourraient émerger du cratère, atteignant 17 villes et villages dans un rayon de 30km. L’objectif final du conseil est d’élaborer un plan d’évacuation de la population en cas de catastrophe, en introduisant également des niveaux d’alerte d’éruption.

Escapade en forêt de bambous à Sagano

Cette forêt, se situant à 30 minutes du centre-ville, représente un réel contraste avec l’urbanité de Kyôto. Les hautes tiges de bambou créent une magnifique canopée traversée par le bruit du vent, berçant ses visiteurs dans un paysage sonore unique. Le bois craque subtilement, les feuillent tombent en toute légèreté, les troncs s’entrechoquent… et vous voilà en pleine nature à admirer cette beauté visuelle et ce calme auditif. Le ministère de l’Environnement du Japon a même qualifié cette forêt de bambou comme faisant partie des 100 Paysages du Japon.

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

SourceAsian Nikkei Review - The Japan News - The Mainichi - Atlas Obscura
Article précédentConférence « Ecrire un roman aujourd’hui » à la MCJP le 31 janvier
Article suivant« Un siècle d’animation japonaise » par Pinon et Bunel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.