Ce week-end, 23 lieux emblématiques de l’industrialisation du Japon sous l’ère Meiji ont été intégrés au patrimoine mondial de l’Humanité .

Hashima (préfecture de Nagasaki), un des 23 lieux admis au patrimoine mondial de l’Unesco (©kntrty)
Hashima (préfecture de Nagasaki), un des 23 lieux admis au patrimoine mondial de l’Unesco (©kntrty)

Le comité officiel de l’Unesco s’est réuni à Bonn, en Allemagne, et a inscrit au prestigieux patrimoine mondial de l’Humanité plusieurs nouveaux sites, parmi lesquels figurent 23 lieux présents au Japon. Répartis sur 8 préfectures, ces 23 sites sont considérés comme des symboles de l’industrialisation massive et rapide qu’avait connue le Japon durant l’ère Meiji (1868-1912).

Pour la première fois dans l’histoire de l’Unesco, certains lieux admis au patrimoine mondial sont encore partiellement en activité. C’est le cas par exemple de l’aciérie de Yawata, dans la préfecture de Fukuoka.

Suite à cette nouvelle, Shinzô Abe a fait part de sa plus grande joie : « Je suis profondément ravi. Nous maintiendrons notre volonté de préserver ces merveilleux héritages, qui racontent les accomplissements de nos ancêtres, afin de les transmettre aux générations futures”. Les médias et les hommes politiques japonais ont également salué à l’unanimité cette décision de l’Unesco.

Inversement, les voisins chinois et sud-coréens ont exprimé leurs profondes réserves quant à la légitimité de ces sites industriels d’accéder à un tel niveau de reconnaissance. En effet, jusqu’en 1945, 7 lieux sélectionnés ont été alimentés en main d’oeuvre forcée, issue de vagues de déportation importantes provenant de Corée et de Chine.

Le Japon a pu calmer les ardeurs de ses voisins en reconnaissant l’existence de ces travailleurs forcés, et en l’ajoutant comme partie intégrante de l’histoire de ses sites.

Hugo Pelet Source : The Japan Times

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentExposition d’art et d’artisanat japonais
Article suivant« Le présent, seul… » par Andoche PRAUDEL

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.