Dans la revue de presse de ce jeudi 11 avril 2019 nous aborderons : la démission du ministre des Jeux olympiques, puis les résultats d’un sondage à propos de la révision de la Constitution, et enfin la mise en place de tests d’alcoolémie pour les salariés des compagnies aériennes japonaises. 

Le ministre des Jeux olympiques démissionne 

Hier, Yoshitaka Sakurada, le ministre des Jeux olympiques et paralympiques a présenté sa démission. Celle-ci s’explique par le grand nombre de gaffes faites ces dernières semaines par l’ex-ministre. En effet, Sakurada avait déjà fait scandale en février lorsqu’après l’annonce de la leucémie d’une nageuse devant participer aux JO, le ministre avait déclaré être « très déçu », d’un ton presque accusateur, alors que la population s’attendait à un message d’empathie. Il a ensuite récidivé à plusieurs reprises. Son dernier dérapage en date est survenu cette semaine, lorsqu’il a déclaré que la candidature d’une personnalité politique comptait plus que la reconstruction du pays après les catastrophes naturelles.
Cette démission intervient peu de temps après la démission d’un autre ministre, le ministre des Territoires, Ichiro Tsukada, qui, lui aussi, avait tenu des propos jugés polémiques, tandis que le président du Comité olympique japonais est soupçonné de corruption et quittera son poste en juin. Cette situation est vue comme un coup dur pour Shinzô Abe par la presse japonaise.

40% des Japonais favorables à une révision de la Constitution

Selon un sondage de Kyodo News, la célèbre agence de presse japonaise, 40% des sujets interrogés estiment que la proposition de Shinzô Abe visant à modifier l’article 9 de la Constitution japonaise est satisfaisante. Cet article dispose que le Japon renonce à la guerre et par extension, à toute forme de force armée. Le Premier ministre a pour ambition de modifier cet article, en conservant le paragraphe interdisant au Japon de posséder une armée, mais en clarifiant le statut des Forces d’autodéfense (FAD). Abe souhaite, à travers cette révision, mettre fin aux débats concernant le caractère constitutionnel ou non des FAD et de leurs missions. Néanmoins les résultats de ce sondage indiquent que la population n’est pas encore tout à fait prête à le suivre dans ce sens.

Tests d’alcoolémie pour les compagnies japonaises

Mardi, le gouvernement a annoncé que les tests d’alcoolémie imposés aux pilotes des compagnies All Nippon Airways et Japan Airlines seront étendus aux personnels de bord, ingénieurs inspectant les appareils avant le départ et agents des opérations aériennes.
Ce n’est pas un hasard si de telles mesures sont mises en place. En effet, au mois de novembre dernier, un pilote de Japan Airlines avait été condamné par un tribunal britannique à 10 mois de prison ferme après que ce dernier ait été controlé à un taux dix fois supérieur à celui autorisé, ce qui avait entaché l’image de la marque. Grâce à cette mesure, le gouvernement espère éviter toute sorte de débordements similaires.