Une concentration de césium radioactif supérieure à la limite autorisée a été détectée pour la deuxième fois dans du boeuf de la préfecture de Fukushima.

La viande a été vendue dans la préfecture de Shizuoka, dans le centre du Japon, et une partie a déjà été consommée. Elle provenait d’un élevage de Minamisoma, près de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi.

Des niveaux de césium radioactif supérieurs à la normale ont également été détectés dans 11 têtes de bétail de la même ferme qui avaient été livrées dans un abattoir de Tokyo.

Des responsables de la ville de Shizuoka, à plus de 300 km de Minamisoma, ont expliqué qu’une conserverie de viande avait acheté 27 kg de ce boeuf le 10 juin.

Tokyo, Kanagawa et trois autres préfectures ont également découvert que la viande de 6 animaux élevés par le même producteur avait été vendue à plusieurs négociants locaux.

© 2011 – NHK World Service Français
close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentTepco s’apprête à injecter de l’azote
Article suivantEvolution des taux de change ce mercredi matin

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.