Dans la revue de presse de ce jeudi 4 juillet, nous aborderons : un exercice antiterroriste à Tôkyô, deux morts liées aux fortes pluies et enfin la sortie de l’un des plus gros navires de guerre japonais.

Exercice antiterroriste au stade de Tôkyô

À un peu plus de deux mois de la Coupe du monde de rugby et à un an des Jeux Olympiques, un exercice antiterroriste a eu lieu ce jeudi au stade de Tôkyô, dans la ville de Chôfu. Le scénario faisait état d’une attaque à la bombe pendant un évènement sportif et a impliqué près de 3 200 personnes parmi lesquelles des pompiers, 100 membres du comité d’organisation de la Coupe du monde et les membres d’autres institutions. La nouvelle unité spécialisée dans la réponse aux attaques de grande envergure a également été déployée pendant l’exercice.

Deux morts dans des glissements de terrain

Malgré les ordres d’évacuation et les appels à la prudence, deux personnes sont mortes dans le département de Kagoshima, sur l’île de Kyûshû, suite à des glissements de terrain liés aux pluies diluviennes qui touchent la région. La première, une femme de 70 ans, est décédée lundi dans la ville de Kagoshima alors que la seconde a été ensevelie aujourd’hui dans la ville Soo. L’agence météorologie a donc renouvelé ses appels à la vigilance.

Mission pour l’Izumo

L’un des plus gros navires de guerre japonais, le porte-hélicoptères Izumo, a réalisé un déploiement de près de deux mois dans la région indo-pacifique. Il a quitté Subic, ancienne base militaire américaine aux Philippines, pour rentrer au port. Lors de ce déploiement il a participé à de nombreux exercices avec les marines américaines et d’autres pays. C’était aussi une première pour la brigade amphibie japonaise nouvellement créée.