Dans la revue de presse de ce vendredi 5 juillet, nous aborderons : une légère avancée sur la rencontre Abe – Kim, l’absence de débat sur la peine de mort et enfin un record de candidates pour les élections.

Rencontre Abe – Kim ?

Le président chinois Xi Jinping a indiqué ce jeudi au premier ministre japonais, Shinzô Abe, que le leader nord-coréen Kim Jong-un avait bien « pris note » du souhait du gouvernement japonais d’organiser une rencontre. Cette réponse fait suite au léger changement de position d’Abe en mai dernier. En effet, le premier ministre avait indiqué qu’il était prêt à rencontrer le dirigeant nord-coréen sans condition alors que jusque là, il voulait absolument qu’une rencontre amène des progrès sur le dossier des citoyens japonais enlevés dans les années 1970 et 19890.

Débat sur la peine de mort

Ce mois de juillet marque les un an de l’exécution du gourou de la secte Aum et de 12 de ses disciples. La secte est, entre autres, responsable de l’attaque au gaz sarin dans le métro de Tôkyô en 1995. Ces exécutions groupées, sans précédent, avaient attiré les critiques de la communauté internationale et on pouvait s’attendre à ce qu’un mouvement important contre la peine capitale se développe au Japon. Mais il n’en est rien. Au contraire, selon les sondages, les Japonais continuent de se dire en faveur de cette sanction.

Record de femmes

Le pourcentage de femmes se présentant aux élections de la Chambre haute ce mois-ci a atteint un record : 28,1%. Cependant, le pourcentage varie fortement en fonction des partis, montrant ainsi que tous n’ont pas fait les mêmes efforts. En tête, on retrouve le Parti Social Démocrate avec cinq femmes sur sept candidats (71,4%) et le Parti Communiste Japonais avec 22 femmes sur 40 (55%). Les mauvais élèves sont les partis de la coalition au pouvoir puisque le Kômeitô ne présente que 8,3% de femmes et le Parti Libéral Démocrate 14,6%.