Shinzô Abe a déclaré vendredi 14 mars que lui et son gouvernement ne réviseront pas les excuses de Yohei Kono sur les femmes de réconfort.

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye à Washington en 2013 (© Chuck Hagel)
La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye à Washington en 2013 (© Chuck Hagel)

Nous vous avions parlé, la semaine dernière sur Japoninfos (lire l’article ici), des critiques faites à l’encontre de M. Abe et de son gouvernement concernant leur position révisionniste sur certaines questions historiques, et plus spécifiquement celle des femmes de réconfort. Le premier ministre japonais n’a pas tardé à réagir afin de calmer la situation, explication :

La polémique qui a ravivé l’une des nombreuses sources de tension entre le Japon et la Corée du Sud, était le désir du gouvernement de réviser les excuses faites pas l’ancien chef de Cabinet, Yohei Kono, sur la question des femmes de réconfort. Ceci a été interprété, par la Corée du Sud, comme un manque de respect envers la mémoire de ces nombreuses femmes qui ont souffert durant la guerre. Cependant, vendredi 14 mars, Shinzô Abe a déclaré que lui et son gouvernement ne toucheront pas à la déclaration de Kono sur le sujet, et il a ajouté : « concernant les femmes de réconfort, je suis extrêmement peiné de penser à ces personnes qui ont beaucoup souffert, c’est un sentiment que je partage avec mes prédécesseurs […] mon Cabinet n’a pas l’intention de réviser les excuses de Kono ». Il a de plus renchéri en évoquant les excuses faites par Tomiichi Murayama en 1995 sur « la peine causée par le Japon pendant la guerre ».

La présidente sud-coréenne Park Geun-hye a exprimé son soulagement suite à cette déclaration. Elle espère que ceci permettra de soulager la peine des victimes et de renforcer les relations entre les deux pays.

Ce geste du premier ministre Abe n’intervient pas de façon anodine. En effet, le Japon est pressé depuis un moment par son allié américain pour essayer d’arranger les relations avec la Corée du Sud. Tôkyô essaie d’organiser une sommet entre M. Abe, Barack Obama et la présidente sud coréenne Park Geun-hye prévu pour avril, en marge d’un autre sommet sur le nucléaire à la Haye aux Pays-Bas qui aura lieu le 24-25 mars.

 Daï Kaho : sources – The Japan TimesThe Asahi Shimbum1, The Asahi Shimbum2

close

Tous les jours recevez l'édition gratuite de l'actualité japonaise par e-mail!

L'essentiel de l'actualité japonaise quotidienne dans votre boîte e-mail. L'édition gratuite vous offre un extrait de la revue de presse payante.

Synthétisée grâce au travail de la rédaction de Japon infos, 100% indépendant, garantie sans fakenews, gagner du temps et ne cherchez plus ailleurs!

Toutes les infos de la journée sur l'Archipel seront dans votre boîte-aux-lettres, devenez le premier sur les news du Japon!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Article précédentLivre : Vocabulaire de la spatialité japonaise
Article suivantReversible man, la seconde nouveauté de l’éditeur Komikku

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.